AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you, again. (pv Ren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: you, again. (pv Ren)   2015-03-17, 02:06

    Il semblait que la pluie s'était de nouveau mise à tomber. Une pluie tendre, paisible, dont le murmure imperceptible se fondait dans celui de la rivière. On ne devinait qu'il pleuvait qu'à l'infime changement d'atmosphère ressenti par la peau. En sortant de chez elle, sac sur le dos, Hanae traversa un petit pont pour rejoindre le campus. Rapidement, elle se réfugia dans son antre favoris, où se peuple des milliers d'ouvrages, où règne un silence de maître, où flotte une douce odeur de bois nouveau : la bibliothèque. Comme à son habitude, elle s'installa près une grande baie vitrée d'où elle observait le paysage vert au bas de l'étage. Elle se sentait ainsi en lieu sûr, sa tour d'ivoire comme elle aimait le penser. Trousse, cahiers, livres, ordinateur furent étalés sur la table. Elle se défit ensuite de ses vêtements superflus et les laissa reposer sur la chaise. Librement, elle alla se perdre ensuite dans les différents étalages, à la recherche d'une oeuvre qui lui inspirerait un bon sentiment pour son prochain devoir. Et en parlant de devoir, elle en avait un paquet à rendre. Pour ce, durant une semaine entière, elle s'était portée malade. Sa dernière rencontre avec ce jeune étudiant l'avait retourné à tel point qu'elle eut le besoin de se recueillir et puis de s'enfermer un moment. Le souvenir de son défunt petit ami l'hantait toujours. Mais tel un phœnix, Hanae se mourrait humblement avant de pouvoir renaître de ses cendres. C'est le teint blafard et les joues toujours aussi creusées qu'elle osait pointer le bout de son nez à la fac. Toutefois, elle portait à son visage un nouvel accessoire : un léger sourire, naïf, qui lui adoucissait ses traits.

    Elle fouilla habilement les étages, saisit plusieurs oeuvres, puis s'assit au pied du meuble où nul étudiant ne passait. Il faut dire que les vieux poèmes japonais n'intéressaient guère les jeunes de nos jours. La littérature étrangère, française par exemple, trônait en tête de liste dans le top five des favoris. Mais Hanae était attachée à son pays et à sa culture, elle avait toujours eut un goût particulier pour les choses belles et anciennes. Vintage, on dirait aujourd'hui. Plongée dans une ravissentante lecture, elle ne répondait plus à l'appel du monde actuel. Perdu dans un espace temps dans lequel, elle, seule, pouvait habitait.
    Le premier livre achevé, elle sortit la tête de cet océan de lettres un moment, puis sentit au sommet de son crâne, un poids. Le poids d'un regard. Doucement, la jeune japonaise releva son minois afin d'y découvrir sa présence, celle du jeune homme. C'est lui, pensa t'elle. Sous cet angle, il n'était pas désagréable à regarder non plus, son allure avait un air impeccable, propre sur lui, intelligent, peut-être un poil frimeur. Elle se releva, frotta son fessier frénétiquement afin d'y retirer d'éventuelle poussière.

    - Excuse moi, je gêne le passage.

    Elle n'avait croisé son regard qu'un quart de seconde avant le l'éviter soigneusement. Affreusement ridicule, elle se sentait. Il devait très certainement la trouver étrange, bizarre, louche aussi d'être partie sans raison apparente...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 575
MA TÊTE : Miura Haruma
J'AI : 24 ans
JE SUIS : Japonais
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-03-17, 18:58

Voilà désormais une semaine que Ren avait revu sa bien-aimée  par le plus pur des hasards, à la cafétéria de Shindai. Une semaine s'était déjà écoulée si vite. Mais durant ces sept longs jours, Hiroki, bien caché dans ce corps qui n'était pas le sien, s'était demandé s'il la reverrait. Vu la façon dont elle s'était enfuie la dernière fois après qu'il soit allé trop loin dans son questionnement, peut-être qu'elle ne voulait plus le revoir. Et pourtant.
Aujourd'hui, dans le cadre d'un rapport à  rendre pour l'un de ses cours, Hiroki ou Ren avait décidé d'étudier à la bibliothèque de la fac. Il avait du mal à se concentrer "chez lui", et puis peut-être qu'inconsciemment, il pensait qu'en restant là-bas plus que les dix minutes qu'il faudrait pour chercher et emprunter un livre, il reverrait Hanae. Après  tout elle était en études de la littérature et Hiroki connaissait par coeur l'amour de la jeune fille pour les livres, alors la bibliothèque, pensez-vous!
Par contre, il n'avait pas pensé au fait que l'ancien propriétaire de ce corps n'était pas un grand bosseur, et que par conséquent la bibliothèque ne faisait pas vraiment partie de la liste des lieux qu'il fréquentait. Autant vous dire que beaucoup de visages étaient braqués sur lui lorsqu'il était entré dans la salle aux livres. Même la documentaliste, concentrée à faire du tri sur son ordinateur, leva le nez de son écran et le dévisagea en haussant un sourcil. " Monsieur Kagami, que nous vaut cette surprise? J'espère que cette fois vous saurez respecter le règlement. " dit-elle d'un air pincé. Mais oh … C'était quoi la réputation que ce type s'était fait ici? " Ça te regarde pas " railla Ren dans un creux de sa tête. Pff …
Avant de s'asseoir, il allait chercher les ouvrages dont il aurait besoin. Il adressa un sourire gêné à la documentaliste et s'éloigna dans les rayons. Ne sachant pas dans quel ordre étaient rangés les livres par ici, il déambula un peu au hasard et tomba nez-à-nez sur … Hanae. Comme quoi, peut-être que le destin voulait encore de lui. Elle s'excusa de gêner le passage. " Hein? Non, c'est rien. " Il marqua une pause. Il voulait lui parler en langue des signes mais elle fuyait volontairement son regard donc c'était peine perdue. " Tu lis quoi? " demanda-t-il prudemment, décidant de ne faire aucune allusion à la dernière fois. Autant ne pas la braquer tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-03-24, 00:30

    Hanae s'était relevé rapidement. Il n'était jamais agréable de s'adresser à une personne, le cou tendu à s'en briser les cervicales et de sentir un regard toisant sur un corps fébrile. Bien qu'elle ne gênait plus le passage une fois debout, les livres, quant à eux, jonchés encore le sol. Trois, quatre couvertures anciennes et abîmés. Elle s'excusa, naturelle. Puis évita soigneusement le regard de son vis à vis, elle préféra plutôt aspecter les ouvrages au sol, comme si elle les appelait à se déplacer. Mais rien de bougea, évidement. Toutefois, lorsque la voix du garçon, semble-t-il curieux, s'éleva, elle haussa les sourcils et se mit à scruter un moment son visage. Ses cheveux bruns, épais, semblaient s'être coiffés d'eux même, légèrement en bataille. Néanmoins soignés. La jolie Hanae avait plongé son regard dans celui du jeune homme, aussi sombre l'un que l'autre, s’entrelaçant sans aucune distinction. Sa bouche charnu laissa à peine filer l'air de ses poumons et sa poitrine se soulevait imperceptiblement. Le silence régnait. Pas un mot. Pas un son. La japonaise prit une longue inspiration en fermant les yeux en l'espace d'une seconde puis se mit enfin à parler.

    - Je lis des haïku datant de la période d'Edo... c'est assez déroutant, je dois avouer.

    Elle se pencha ensuite afin de recueillir les livres contre sa poitrine, puis se releva à nouveau, quelque mèches de cheveux devant les yeux qu'elle écarta en soufflant brièvement sur son propre visage.

    - Mais tu n'as pas la tête de quelqu'un qui lit de la vieille poésie japonaise cela dit...

    Le fin de la phrase traîna. Elle songea un moment qu'elle aurait aimé clore cette dernière par son prénom. Mais elle l'ignorait. La fois dernière, ils avaient discuter quelque peu sans même prendre le temps de se présenter. Dans un souvenir, qui lui semblait déjà bien lointain, elle cru entendre un de ces amis prononcer ce fameux nom tant rechercher alors. Une syllabe, ou deux, pensa-t-elle, et c'est tout. Elle se fixa une nouvelle fois, les yeux légèrement plissés mais non agressive.

    - Tu sais l'autre fois, à la cafet', je suis partie sans même te demander ton nom. Je m'en excuse d'ailleurs, tu sais... Pour être partie comme ça. En fait, j'avais mes règles et très mal au ventre... Donc tu dois comprendre.

    Le petit bout de femme n'avait jamais eut peur de s'exprimer de façon très franche, direct, presque désopilante. Nature. Brut. Elle mentait sur ce coup, mais dire la vérité l'aurait détruite sur le champs. Soit, si ce fut pour sauver sa vie alors elle se le permettait, de mentir. Chose rare, cependant. Elle lui tendis délicatement la main, souriante. Comme si elle recommençait une nouvelle histoire.

    - Je suis Hanae. Kimura Hanae.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 575
MA TÊTE : Miura Haruma
J'AI : 24 ans
JE SUIS : Japonais
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-03-25, 23:41

Hanae était présentement assise par terre, adossée contre l’une des nombreuses étagères de la bibliothèque de l’université. Des livres jonchant le sol tout autour d’elle, elle avait mis du temps avant de répondre à la question de Ren, pourtant simple. Elle l’avait cependant longuement observé après l’avoir fui du regard sans aucune discrétion. Mais Ren, ou plutôt Hiroki, ne s’en était pas offusqué. C’était normal après tout. « Maintenant je comprends mieux pourquoi tu voulais tant squatter la bibli’, petit malin » résonna la voix de Ren au fond de sa tête, voix que Ren ignora royalement. Hanae lui annonça alors l’objet de sa lecture. Des Haïku de la période Edo ? C’était une lecture … pour le moins originale, que même Hiroki n’aurait sûrement jamais faite.
La jeune femme rassembla alors les livres qu’elle récupéra dans ses bras fragiles, et se leva pour faire face au jeune homme. Elle ajouta qu’il n’avait pas vraiment la tête de celui qui lisait ce genre d’ouvrages. Ren sourit. « J’aurais bien voulu te dire de ne jamais te fier aux apparences, mais tu marques un point : je n’ai jamais lu de recueil d’Haïku » dit-il d’un ton calme et posé.

Puis la jeune fille enchaîna en s’excusant d’être partie comme une voleuse la dernière fois, à la cafétéria, sans même lui demander son nom. Elle lui expliqua la raison de son départ précipité –fausse, évidemment, et il ne put s’empêcher d’avoir un léger sourire quant au mensonge tissé par la jeune femme. Elle avait toujours été d’une franchise rudement efficace et cela ne la gênait de sortir des choses comme ‘j’avais mes règles’ à un garçon qu’elle connaissait à peine. Si elle savait à qui elle avait affaire … « Je ne suis pas sûr de comprendre, après tout je ne suis pas une fille, mais je te pardonne pour l’autre fois » se contenta-t-il de dire avec un sourire.

Puis Hanae lui tendit la main tandis qu’elle se présentait. Le jeune homme hésita un instant, comme un peu perturbé. En même temps, qui ne le serait pas. Il allait avoir un contact physique avec la femme qu’il avait toujours aimé, dans un corps qui n’était pas le sien. Déjà que le contact visuel avait été déroutant, alors lui serrer la main ? Ce n’était pas très conventionnel non plus, les Japonais s’inclinant poliment plutôt qu’offrant un contact physique. Mais Hanae n’avait jamais vraiment été conventionnelle de toute façon. Son hésitation envolée, il serra franchement la main de la jeune femme avant de dire : « enchanté, je suis Ha … Kagami Ren ». Et mince. Il avait failli gaffer et se présenter comme son ancien lui. Une habitude qu’il avait décidément du mal à chasser. En même temps cela ne faisait pas si longtemps qu’il habitait ce corps. « C’était moins une. Si t’avais dit ton nom, elle aurait fait une crise cardiaque. » ironisa Ren. Hiroki lui somma d’aller voir ailleurs s’il était. « Cette lecture, c’est par intérêt personnel ou pour un devoir ? » demanda-t-il afin de relancer un peu la conversation avec elle. Maintenant qu’il se retrouvait face à elle, et qu’elle était plus calme que la dernière fois, il n’allait certainement pas la laisser filer. Et au diable son propre devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-03-31, 22:13

    Les livres serrés contre sa poitrine, son sac à dos belotant sur une de ses épaules. Elle avait visé juste en pensant que ce joli garçon n'était pas du genre à s'intéresser à d'anciennes œuvres japonaises. Il sourit. Une fois leurs mains l'une dans l'autre, Hanae eut une drôle de sensation. Une légère décharge électrique grimpa le long de son échine, déclencha alors un frisson, qui la secoua discrètement. Le lien rompu, elle sourit à son tour. Longtemps que la japonaise n'avait eut ce rapport direct avec autrui. Il lui avait fallu un temps afin de s'acclimater à nouveau à la vie extérieure. Toutefois, son caractère franc et direct lui permettait d'y arriver sans mal. Comme aujourd'hui. Bien qu'il lui arrivait encore de défaillir. Comme la fois précédente. Ren, puisqu'il lui avait donné son nom dans une légère hésitation, n'avait en rien l'air d'un petit moqueur, prêt à se jouer d'elle. Au contraire, elle se sentait anormalement en confiance à ses côtés. Il aspirait la sérénité. Un sentiment qui lui était étrangement familier. Néanmoins, elle restait sur ses gardes, avec ce qu'elle avait pu observer l'autre jour à la cafétéria, l'entourage du jeune homme ne semblait pas en concordance avec l'image qu'elle se faisait de lui, déjà. Anguille sous roche, pensa-t-elle. Enfin. Elle répondit à sa question :

    - Un peu des deux, on peut dire. Je dois rendre un dossier sur une oeuvre datant de la période d'Edo. Une période qui m'intéresse cela dit, mais je ne suis pas encore tombé sur le livre qui me fait vibrer. J'ai énormément de retard en plus. Elle marqua une légère pause, puis reprit. Et toi ? Qu'est ce que tu fais là ?

    Elle se mit à parcourir les allées de la bibliothèque, naturellement, en rangeant les livres qu'elle possédait au creux de sa poitrine. Spontanément, Ren la suivait dans son petit parcours. Elle récupéra d'autres ouvrages au passage. La distance se faisait dorénavant minime entre les deux étudiants. Hanae s'arrêta alors, sans prévenir, puis Ren avait fait un pas de plus et naïvement, Hanae tourna la tête vers ce dernier, l'effleurant. Oh... La surprise se lisait sur son visage, les joues légèrement empourprées, elle chuchota :

    - Est ce que ça te dirait d'aller boire un truc ? J'ai finis ici, pour ma part.

    Il ne lui restait qu'à se rendre auprès la bibliothécaire afin d'emprunter les quelques bouquins, les enfournait dans son sac, puis s'emparait de ses autres affaires. Au travers de la grande baie vitrée, le temps tantôt gris et pluvieux avait laissé place à une belle éclairci. De quoi réchauffer un peu les âmes de cette faculté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 575
MA TÊTE : Miura Haruma
J'AI : 24 ans
JE SUIS : Japonais
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-03-31, 23:23

Le contact entre leurs peaux quand ils s'étaient serré la main fut quelque peu électrisant. Cela faisait une éternité qu'il n'avait pas senti la chaleur de la peau d'Hanae, mais malgré tout comme il n'était plus dans son enveloppe corporelle, la sensation était quelque peu différente. Mais loin d'être désagréable. Avait-elle ressenti la même chose que lui ? Ce contact grisant ? Sans doute. Mais contrairement à lui qui trouvait ça totalement normal puisqu'il savait qui elle était, elle devait sans doute trouver cela un peu étrange. Qu'importe. Il était trop heureux de ce mince contact, même si elle ne savait pas qui se cachait derrière ce Kagami Ren qui venait de se présenter.

Une fois ce léger contact rompu, à son grand désarroi -bien qu'ils n'allaient pas se serrer la main pour le reste de leur vie, le jeune homme lui avait demandé si elle lisait ces livres par plaisir ou parce qu'elle avait un devoir quelconque à rendre. Elle lui répondit en tout franchise comme à son habitude que c'étai t un peu des deux, qu'elle aimait se documenter sur l'ère Edo mais qu'elle avait un dossier à rédiger et qu'elle avait pris du retard. Puis elle lui avait retourné la question. Lui ? Je suis venu pour te voir, voilà ce qu'il aurait aimé répondre mais il ne pouvait décemment pas le fait sans passer pour l'illuminé de service, voire le mec tordu en manque d'affection -ou autre chose, connaissant les jeunes d'aujourd'hui, et il se contenta d'hausser les épaules en disant : « J'ai un rapport à écrire, je cherchais un endroit au calme, j'ai du mal à me concentrer chez moi. J'espère que malgré le retard tu vas t'en sortir ! » conclut-il, souriant.

Puis Ren observa la jeune femme se balader dans les rayons afin de ranger quelques livres dont elle n'avait pas besoin, et il la suivit machinalement. Comme s'il allait la laisser lui filer entre les doigts une seconde fois. C'était tout bonnement hors de question. Tout sourire, il suivait tranquillement Hanae sans sa déambulation gracieuse. Puis elle s'arrêta, si soudainement que le jeune homme, ne s'y attendant pas, avait fait un pas de plus, si bien que leurs épaules s'étaient frôlés et que leurs visages se retrouvaient maintenant relativement proches l'un de l'autre. Elle s'empourpra, lui également. Elle lui faisait toujours autant d'effet, c'était certain. Gêné, il l'entendit alors lui proposer d'aller boire quelque chose, qu'elle avait fini ce qu'elle avait à faire ici. Plutôt deux fois qu'une ! Ren était ravi qu'elle lui propose, déjà ça lui évitait de le faire et de passer pour le mec un peu lourd, et de plus si elle le proposait c'est qu'elle avait envie de passer du temps avec lui et le Hiroki tapi au fond du corps de Ren trépignait sur place. « Avec plaisir ! Tu veux rester dans la fac ou tu veux sortir un peu ? » demanda-t-il. Au diable son rapport, il aurait tout le loisir de le faire plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-04-02, 00:42


    Ce n'était pas dans les habitudes d'Hanae de prendre les devants avec un inconnu, encore moins de la gent masculine. Aussi loin qu'elle se souvient, elle n'avait pas à arborer ce genre de comportement, puisque Hiroki, il y avait. Mais au diable ces manières, il n'était plus. La première rencontre avec Ren l'avait chamboulé. Ses propos, ses manières avaient réveillé en elle une vilaine blessure. Elle s'était isolée une semaine entière dans son petit studio. Elle se tordit de peine dans ses draps immaculés de douleur, tenta de s'arracher le coeur à coup de griffes sur sa poitrine, pleurant à s'en époumoner pour finalement conclure qu'il était tant, aujourd'hui, de changer. S'ouvrir aux autres, vivre à nouveau, vibrer. C'est ce qu'elle souhaitait au plus profond de son être, lasse de souffrir le martyr. Cependant, la peur la paralysait encore. Une barrière. Obstacle qu'elle voulait se forcer à franchir. Ren en était un bon moyen. Il n'avait pas l'air méchant qui plus est, ni pour lui déplaire. Il se soucia même qu'elle puisse finir ses devoirs à temps pour les rendre en bonne et due forme. C'était adorable. Un sourire s'étira au coin de ses lèvres. Leurs corps proches l'un de l'autre avait pour effet d'augmenter le rythme cardiaque de son organe vital. Un peu brutale pour le coup et si ses joues étaient devenus roses cramoisis, elle n'en resta pas moins neutre et droite dans ses chaussures. Naturellement, elle lui proposa de boire un quelque chose et soudain le visage de son vis-à-vis s'illumina. Il semblait ravis. Qu'on puisse apprécier sa compagnie flattait l'ego d'Hanae, souvent peu confiante. Il proposa de sortir du campus ou d'y rester, au final, il laissait libre choix à la japonaise. Galant ce Ren.

    - En fait, je pensais plutôt prendre une boisson au distributeur et monter sur les toits.

    Elle fit emprunt de ses livres, s'empara de sa veste pour l'enfiler et balança efficacement son sac sur son dos. Tout deux quittèrent la bibliothèque calmement. Certaines filles de la classe d'Hanae la jaugeait de haut en bas, tantôt étonnées, tantôt désabusées. Étrange, songea-t-elle. Elle releva la tête vers son camarade, l'observa un moment tout en préservant la cadence de leur allure. Était-il populaire ? Elle n'en savait rien, en fait. Elle n'avait aucune idée de qui avait son influence dans cette université, ne s'en était jamais soucié. Mais aujourd'hui, cela l'intéressait. Au bas d'un escalier trônait fièrement une belle machine. Une pièce dans la fente et rapidement Hanae gagna une bouteille de jus d'aloe. Sa boisson favorite. Laissant place au brun, elle fit doucement :

    - Je sais que ce n'est pas autorisé de grimper là haut, mais la plupart sont en cours à cette heure-ci et puis on sera tranquille. C'est mon lieu préféré de la fac, il n'y a jamais personne et le vent ne souffle pas trop fort si on s'allonge sur les dalles.

    Sa main glissa sur la rampe, elle avait attrapé sa boisson entre ses lèvres, enfantine. Elle n'attendait qu'une chose : l'accord de son acolyte du jour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 575
MA TÊTE : Miura Haruma
J'AI : 24 ans
JE SUIS : Japonais
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-04-02, 16:17

Ren avait rapidement accepté la proposition d’Hanae d’aller boire quelque chose ensemble. Il lui avait même laissé le choix du lieu. A la fac ou ailleurs. Il était curieux de ce qu’elle allait lui répondre. Et sa réponse eut pour effet de le surprendre : une boisson au distributeur et virée sur le toit de l’école ? Pourquoi pas, ça lui rappellerait ses années lycée après tout. C’est vrai que c’était un endroit où les étudiants aimaient se réfugier. « Ca me va ! » répondit-il tout joyeux.

Puis il accompagna la jeune femme qui allait emprunter ses livres. Quant à lui, il n’avait finalement rien emprunté comme il l’avait promis à la bibliothécaire un peu plus tôt. Il n’avait même pas cherché de toute façon, ce n’était pas vraiment un livre qu’il était venu chercher ici pour être honnête. C’était un prétexte comme un autre. D’ailleurs, la bibliothécaire le voyant en charmante compagnie ne put s’empêcher de lui jeter un regard courroucé plein de sous-entendus, du genre « ah, bien, vous venez soi-disant travailler sérieusement et vous venez juste flirter avec les étudiantes sérieuses au final … bravo Monsieur Kagami. » Ren lui afficha un sourire gêné et maladroit, espérant qu’Hanae ne s’était rendue compte de rien, et ils ne tardèrent pas à sortir de la bibliothèque.

Une fois dans les couloirs, les deux étudiants essuyèrent les regards étonnés des autres élèves sur leur passage. Hiroki avait vite fait de comprendre que Kagami Ren était une personne plutôt populaire dans cette école et réputé pour draguer plusieurs filles …. En même temps. Alors forcément, s’il était accompagné de la petite nouvelle fraîchement transférée, discrète et qui préférait un bon livre à la compagnie humaine, ça faisait jaser. Ren préféra ignorer la situation, continuant de marcher en silence aux côtés de la jeune fille.
Ils arrivèrent bientôt au niveau du distributeur automatique le plus proche au bout du couloir, et Hanae ne tarda pas à faire son choix : jus d’aloe. Ses goûts n’avaient décidément pas changé, ce qui fit sourire le jeune homme.
La remarque d’Hanae acheva de convaincre le jeune homme. Il avait envie d’être tranquille avec elle et vu les regards auxquels ils avaient eu droit un peu plus tôt, ce n’était pas dans les couloirs de la fac qu’ils allaient être tranquille. « Je suis d’accord avec toi, je n’ai pas envie d’entendre des remarques désagréables. En plus aujourd’hui il fait beau et il n’y a pas de vent. » répondit-il pour confirmer qu’il était ok pour l’escapade sur le toit.
Souriant, il s’approcha à son tour du distributeur et choisit pour sa part un Milk Tea. Ca lui arrivait de vouloir boire quelque chose de sucré. « On y va ? » demanda-t-il à la jeune femme qui était déjà dans les escaliers, une fois sa boisson en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-04-04, 00:21

    Tout laissait à penser que ce Ren Kagami était un élève populaire au sein de l'université. Les filles souriaient naïvement à son encontre, elles déglutissaient, poussaient légèrement leurs lèvres en avant comme si cela avait le pouvoir de les rendre plus pulpeuses, elles replaçaient correctement leurs cheveux, trituraient les pointes. Les garçons, quant à eux, le saluaient d'un coup de tête ou le toisaient d'un air envieux. Hanae avait bien observé ce manège, toutefois, elle n'en dit rien, n'en fit rien non plus. Cela lui importait peu, la curiosité la piquait uniquement. Tout deux déambulèrent dans les couloirs peu animés, tel un couple d'amis tout à fait commun. Face à la machine, ils prirent chacun une boisson sucrée. Ren avait accepté la proposition de la jeune japonaise, celle de monter sur le toit afin de discuter et prendre l'air. Cette dernière ouvra alors la marche, grimpant lentement les paliers à ses côtés, sans un mot. Une porte massive se dressèrent devant eux. Bien que frêle, la jeune fille en saisit fortement la poignée, plaqua son épaule contre le bois épais et poussa de toute ses force. Elle en avait l'habitude, c'est pourquoi il ne lui était pas désagréable et qu'elle en prit les devant. Lorsque la porte fut ouverte, une légère brise vint se nicher dans ses cheveux, l'air s'infiltra naturellement dans ses poumons dans une longue inspiration. Quel bonheur. Cette sensation fut tout simplement exquise, puis elle se tourna vers son camarade pour lui sourire, pour lui certifier que ce fut le lieu parfait.
    Dans un premier temps, elle s'avança vers le grillage qui les préservait du vide tout en leur offrant une vue panoramique sublime sur l'espace vert du campus.

    - J'adore être ici, lança-t-elle, visiblement ravis.

    Elle but une gorgée de son jus, puis vint s'asseoir à même le sol et l'invita à faire de même, près d'elle.

    - Tu... Enfin, j'ai pu remarquer que beaucoup de gens semblaient te connaître ici. Est-ce qu'il y a une raison particulière à ça ?

    Elle tourna son visage vers lui, ce dernier étant nicher au creux de ses genoux, qui étaient eux-même repliés contre sa poitrine. Naturelle, toujours. Authentique. Simple. Néanmoins, elle reprit rapidement :

    - Enfin... Je ne veux pas paraître curieuse et impolie...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 575
MA TÊTE : Miura Haruma
J'AI : 24 ans
JE SUIS : Japonais
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-04-05, 17:58

Après que Ren ait accepté de monter sur le toit pour rechercher une tranquillité méritée et justifiée, la jeune femme ouvrit la marche, sa bouteille d’Aloe Vera en main, l’air joyeuse. Ren ne savait pas ce qui la mettait tant de bonne humeur, mais il n’allait surtout pas s’en plaindre. Elle avait l’air tellement morose la dernière fois qu’il l’avait vue à la cafétéria …
Il allait réagir pour l’aider à pousser le lourd panneau de la porte du toit mais elle semblait avoir l’habitude de venir se ressourcer ici et un simple coup d’épaule, aussi frêle et fragile soit-elle, suffit pour leur ouvrir la voie sur un petit coin de paradis.
L’air frais vint chatouiller le visage et les cheveux du jeune homme dès lorsqu’ils pénétrèrent sur le toit. C’était vraiment agréable, cette brise du début de mois d’avril. D’ici, on avait une vue imprenable sur le quartier, et même qu’on voyait la Tokyo Tower très loin. Difficile d’imaginer que ce quartier autonome soit tout de même niché dans Tokyo, la grande mégalopole, parfois.
Hanae semblait plus intéressée par une vue plus proche, celle du campus en lui-même. Elle s’était approchée de la grille protectrice et le jeune homme l’avait rejointe. « J’avoue que c’est un bon endroit pour se ressourcer ! » répondit-il, tout aussi ravi qu’elle.

Puis la jeune femme s’éloigna de la grille avant de s’asseoir par terre et d’inviter Ren à faire de même. Il ne se le fit pas dire deux fois et la rejoignit rapidement, ouvrant sa bouteille de thé par la même occasion. La position fœtale qu’elle prit pour s’installer était mignonne et fit remonter pas mal de souvenirs dans l’esprit embrumé d’Hiroki. Ah, ça lui paraissait tellement proche et à la fois tellement loin ! Elle lui demanda alors pourquoi il semblait être si populaire, s’il y avait une raison. Puis elle s’excusa aussitôt si elle s’avérait être trop curieuse ou impolie. C’était une question délicate. Hiroki ne savait pas vraiment pourquoi Ren était si populaire, il n’était dans sa vie que depuis un bon mois. « C’est parce que j’ai une belle gueule, les filles en pincent pour moi, et les mecs sont frustrés car je leur pique toutes leurs chances » ricana Ren dans un coin de sa tête. Charmant. « Hm … Peut-être que les filles doivent me trouver craquant ? » tenta-t-il de plaisanter. « Mais bon, elles ont un peu mauvais goût quoi, il y a bien mieux que moi dans cette fac » déclara-t-il. En effet Hiroki s’était toujours trouvé très banal et en disant ces dernières paroles il faisait référence à son ancienne enveloppe corporelle, sans même y faire attention. Il devait admettre que Ren était ce qu’on pouvait appeler un « ikemen », mais il n’arrivait pas encore à se dire que cette plastique-là était la sienne maintenant. Il but une gorgée de Milk Tea et dit : « Les filles devaient être jalouses que tu sois avec moi, qui sait ». L’air pensif, il détourna le regard d’elle et fixa le ciel, d’un bleu magnifique et parsemé de quelques nuages par ci par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-04-15, 00:50

    Hanae se sentait bien, le vent soufflait calmement dans ses cheveux courts et soyeux, sur son visage aussi, telle une caresse. Sa sensation favorite. L'air qui emplissait ses poumons en une inspiration profonde avait un goût délicieux de liberté. Au dernier étage du bâtiment, à son sommet, il était aisé de se sentir hors du monde, le surplombant. La vie grouillait activement en bas, à leurs pieds, tandis qu'ils s'octroyaient une petite pause. Un stop. Privilégiés. Ainsi, pendant ce temps suspendu, tout les deux, ils étaient en proie à se livrer un petit plus, se connaître d'avantage. Longtemps qu'Hanae n'avait pas montré autant d'intérêt à une personne, piquant sa curiosité. Toutefois, s'il ne s'était pas montré à elle, elle ne l'aurait sans doute pas remarqué et encore moins accosté. Bien trop enfouie dans son propre monde, personnel. Et c'est pourquoi, ce sourire tendre qui habillait désormais son visage, lui était tout offert. Un remerciement. Il était bien tôt pour penser : "merci, tu m'as sauvé". Néanmoins, il lui rappelait qu'il était temps qu'elle vive à nouveau, qu'elle se fasse des amis, des connaissances.

    Pourtant, Ren était facilement repérable dans la foule. Il avait une certaine prestance, une aura, qu'il lui était douloureusement familière soit dit en passant. Alors que peut-être les filles devaient le trouver craquant... Elle le pensa sincèrement. Il était très attirant. Malin, semblait-il et bien entouré. Ren lâcha ses mots, en plaisantant, comme s'ils ne lui appartenaient pas. Aussitôt, il ne les assuma pas et se dénigra subtilement. La jeune japonaise ria une première fois. C'était stupide. Puis une seconde, en écoutant ses compliments. Jamais, elle n'avait pensé qu'elle pouvait rendre jaloux qui que se soit. Trop simple. Trop banale. Elle avait subit des moqueries toutefois lors de son enfance, de part sa différence physique ; les yeux bien plus rond qu'une japonaise typique, le nez plus large, les lèvres plus épaisses et le visage ovale. Elle s'était trouvée laide, longtemps. Pourtant, toute cette différence la rendait unique et sublime à sa façon. Hiroki le lui apprit. Elle leva son minois vers le ciel, le contemplant à son tour, bleu et tacheté de blanc coton. Naturellement, elle reprit la parole :

    - Tu te trompes. Tu sais, j'avais un ami. On riait parce qu'on se considérait comme le couple le plus ringard et naze du monde. On ne faisait jalouser personne. Pourtant, il avait tout d'un être exceptionnel à mes yeux. Je l'adorais. Il était génial.

    Elle soupira brievement, puis tourna la tête vers lui. Elle se sentait sereine, mais fatalement, elle s'interdisait de lâcher le souvenir qu'était maintenant Hiroki. Elle refusait de le mettre de côté. Alors, elle en parlait. Il devait être présent, au sein d'elle-même, au creux de sa poitrine et s'en était d'autant plus dur que la jolie asiatique sentait son corps lâchait ce sentiment peu à peu, qu'elle pouvait en trouver un autre attractif.

    - Toi, t'es le genre cool Ren. Celui que tout le monde voit.

    Elle appuya légèrement sa tête contre un rebord fait de ciment. Taquine, elle le poussa d'une main timide, le faisant à peine bouger.

    - Alors, ça fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 575
MA TÊTE : Miura Haruma
J'AI : 24 ans
JE SUIS : Japonais
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   2015-04-29, 23:25

Ils étaient là, tous les deux, sur le toit du campus, défiant les limites du temps. Ren ne savait pas quelle heure il était. Il s’en fichait. Son téléphone était en mode silencieux au fond de son sac et il ne voulait pas être dérangé tandis qu’il savourait ce moment unique avec sa bien-aimée, enfin, s’il pouvait encore se permettre de l’appeler comme ça. Il voulait juste profiter de ce moment qu’on lui avait donné. Pouvoir passer du temps avec Hanae en toute insouciance était bien la seule chose pour laquelle Hiroki était reconnaissant d’avoir été réincarné. Jamais il n’aurait pensé revoir son sourire un jour. Et pourtant, elle l’avait entraîné là-haut, dans son refuge, et elle lui souriait, à lui et rien qu’à lui, sans même savoir qui se « cachait » derrière ce visage de mec cool. Elle semblait s’octroyer le droit d’avancer, de prendre un nouveau départ. Hiroki, réalisant cela, était la fois soulagé de la voir guérir peu à peu de la perte, et déchiré de la voir l’oublier. Devrait-il lui avouer un jour qu’il était celui qu’elle avait toujours aimé ? Méritait-elle qu’il foute en l’air tout le travail qu’elle avait fait pour aller mieux, et lui faire avaler que comme par magie, son défunt petit ami s’était réincarné dans le corps d’un étudiant ? Il ne savait pas s’il devait faire un aveu ou s’il devait définitivement devenir Ren, et reconquérir Hanae en tant que Ren.

Alors qu’il venait de se dénigrer lui-même en disant qu’il y avait bien mieux que lui, Hanae prit la parole, et lui parla de son ancien petit ami. Autrement dit, de lui-même. C’était à la fois plaisant et douloureux d’entendre ce qu’elle disait. Il était heureux qu’elle parle de lui en ces mots élogieux. Et elle parlait de lui au passé, forcément. Alors qu’il se tenait là, à quelques centimètres d’elle, respirant le même air frais qu’elle. Il ne pouvait pas se permettre de poser une question lourde comme la dernière fois à la cafétéria, sinon elle risquait encore de s’enfuir. Il devait la laisser parler de lui seulement lorsqu’elle le désirait.

« Effectivement, il avait tout l’air d’être un chic type ! » se contenta-t-il donc de répondre, souriant timidement. Il n’avait pas l’habitude de s’auto-complimenter.

Elle ajouta qu’il était plutôt le genre de mec cool, que tout le monde remarquait. Si seulement elle savait … Il n’avait pas demandé à hériter de cette enveloppe corporelle qu’il trouvait trop voyante. Une belle gueule, une famille riche, un groupe d’amis aussi bruyants qu’indiscrets, des filles qui le regardaient au détour d’un couloir … Il n’avait rien voulu de tout ça. Il ne voulait qu’elle. Être avec elle, c’est tout. Il soupira.

« Parfois, j’aurais préféré avoir un visage plus banal et qu’on me fiche la paix. Je n’aime pas être observé comme ça, tout le temps. »

Il marqua une pause.

« Sauf si c’est toi. »

Les mots étaient sortis tous seuls, vraiment. Puis il se fit pousser légèrement par la jeune femme, qui lui demanda l’effet que ça faisait. Il réagit au quart de tour, sûrement pour lui faire oublier ce qu’il venait de dire un instant plus tôt et qui était très gênant.

« Quoi ? De se faire pousser par un poids plume ? » plaisanta-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: you, again. (pv Ren)   

Revenir en haut Aller en bas
 

you, again. (pv Ren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOKYO REBORN :: LE REPOS DU SOLDAT :: Archives :: RPs-