AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 welcome at Darkland, the world of darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-01-16, 21:54

Welcome at Darkland, the world of darkness.
KOROSU Naoki & AKAMATSU Chisei
Il y a des journées mieux que d'autres. Aujourd'hui c'était une bonne journée, enfin soirée. Le brun avait réussi deux de ces objectifs. Trouver son frère et un endroit ou dormir. Le jeune homme s'était installé sur le sofa comme son ainé lui avait ordonné. À la grande surprise du petit, l'appartement ne reflétait pas trop la personne que semblait être devenu le grand. Enfin, les deux Korosu venaient d'un trou paumé et d'une maison rongé par le manque de soin. Le brun ne s'attendait pas à trouver une appartement aussi, propre et bien rangé. Il ne se rappelait pas que son frère était aussi perfectionniste! Il ne l'avait pas connu ainsi, peut-être qu'il avait changé. Enfin, c'était surprenant, mais pas déplaisant. Il serait bien ici, il le savait. Bon, il y avait plus de règles que dans un camp militaire et Naoki n'était pas très bon dans l'art de suivre les règles, mais il ferait un effort pour le plus vieux. Il squattait quand même chez lui.

Convaincre l'homme de 30 ans de l'accepté chez lui, n'avait pas été de tout repos. Il c'était beaucoup refermé avec les années. Il faut dire que la dernière fois qu'ils c'étaient vues, le gamin n'avait que 8 ou 9 ans à l'époque. Il lui faisait de plus en plus penser à leur père vite comme ça. Dans sa gestuel, son regard, ça façon de parler...Sauf que Sakki était disons... Vraiment plus cool. Il avait des tatouages super et ça avait captivé l'attention du plus jeune. Il était vraiment content de l'avoir retrouvé, même si il ne l’avouerait probablement jamais à son frère. L'idée de se retrouver tout seul au monde, le terrorisait complètement. Encore, plus l'idée de se retrouver sans rien et seul au monde. Maintenant, que son frère avait accepté qu'il vive ici un bout de temps, la peur s'était sauvée pour un petit moment.

Installé dans le sofa, il rapporta ses pieds sous ses cuisses, en tailleur, pour regarder la télévision, sagement. Sakki était sortie sans dire où il allait et Naoki s'en fichait un peu à vrai dire. Il était content de le voir, mais le plus vieux un peu moins. En même temps, il fallait le comprendre, à première vue il vivait peut-être tout seul ici depuis des années. Et voilà, que la petite teigne débarque dans sa vie, le suppliant de ne pas le laisser à la rue...Normal, qu'il veuille faire le deuil avec sa solitude! Bien que, le jeune de 21 ans, n'avait pratiquement aucun effets personnel et qu'il ne risquait pas de déranger trop la paix de l'endroit. C'était surement un choc pour lui. En parlant de paix...c'était aussi mort ici que leur ancienne maison après la mort de leur mère. Bah, en même temps, la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre. Probablement que le plus petit finirait comme ça aussi, bien qu'il a toujours été d'une nature plus enjoué que son frère. En même temps, ils ne se connaissaient plus tous les deux, trop d'années avait passé. Sakki semblait aussi fermé qu'un plancher de béton. Un genre de vieux loup solitaire qui vague à ses petites parties de chasse...

Emmerdé par les trucs moches de la télévision, l'ancien voleur se leva et fit le tour de l'appartement, question fouiner un peu. Tel un chat qui découvre son nouveau chez lui. Il ouvrit les panneaux de la cuisine, pour y voir se qui s'y trouvait. Ensuite, vint le tour du frigo. Il s'arrêta quelques secondes dans celui-ci et attrapa un truc à bouffer. Une barre de protéines chocolaté. Il l'ouvrit et la coinça entre ses dents. Il continua sa petite visite improvisé rapidement. Il ouvrit les portes de chaque pièce pour vérifier le contenu des celle-ci. Il ouvrit rapidement la porte de la chambre de son frère, malgré qu'il lui ait strictement interdit d'y aller. C'était seulement pour voir à l'intérieur que quelques secondes. Il y faisait tellement noir qu'il referma la porte aussitôt. Il continua, pour ensuite ouvrir une autre porte. L'appartement n'était pas très spacieux, mais il y avait deux chambres. La deuxième était également occupée par en voir le contenus.

''Une fille?...''Dit-il en remarquant des machins pour les cheveux et des d'autres objets dans le genre. Eh bah voilà pourquoi c'était aussi propre et bien rangé! Il y avait une fille ici!

Le plus jeune referma la porte en fronçant les sourcils, intrigué. Il retourna tranquillement vers le sofa tout ne grignotant son goûte. Un tas de scénario lui vinrent à l'esprit. Il avait couché avec une fille et elle était tomber enceinte, maintenant il est coincé avec une gamine. Bon sang! Ou bien il a pris une fille comme coloc, parce qu'il la force à vendre son corps pour payer son loyer! Il à une copine, mais ils font chambre à part? Il fut sorti rapidement de ses pensés, alors qu'il entendit la porte d'entrée s'ouvrir, découvrant une jolie demoiselle à la chevelure colorée d'un rose bonbon. Un visage aux traits aussi délicat que ceux d'une poupée. Naoki lui accorda un petit signe de la main en guise de salutation. La pauvre elle allait sûrement piquer une crise. Un étranger chez elle. À moins que Sakki l'est déjà prévenu.

'' Salut...'' Dit-il tout en mordant dans sa barre protéinées. Sakki ne parlait pas beaucoup de nature et malheureusement Naoki non plus. Il se contenta d'observer la fille de loin, notant chacune de ses réactions, attendant sagement qu'elle veuille bien montrer un petit morceau de sa personnalité. Son frère avait du goût côté filles, même si, vite comme ça elle semblait un peut trop jeune pour l'homme de trente ans. Enfin, ce n'était pas vraiment de ses affaires, mais quand-même.
© 2981 12289 0


Dernière édition par KOROSU Naoki le 2015-01-29, 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-01-18, 04:22

C'est à se coincer les parties dans une porte

Chisei avait tout simplement décidé de laisser Sakki en plan au bar. A vrai dire, c'était une petite vengeance dévoilée et pas bien méchante pour ces quelques soirs - surtout ceux d'affilées - où le brun l'avait laissé se débrouiller tout seul avec tout le service et les clients bien souvent relous. Il ne doutait bien que le co-gérant n'en était pas trop affecté voire peut-être même pas du tout mais au moins ça lui faisait de l'air et un petit moment pour lui. Au début il voulait sortir, aller se promener, peu importe, se changer un peu les idées pour oublier un peu le bar qui est un vrai taudis et son collègue qui est aussi gracieux qu'une porte de prison. Mais finalement, assez crevé en ce moment pour cause des soirées enchaînées et Sakki qui a été malade récemment, il avait finalement choisi de rentrer afin de pouvoir s'offrir un peu de repos. Pas forcément dormir, mais avoir un peu de temps pour lui, ne rien faire pendant un moment et être seul enfin un petit moment, ce qui ne lui ferait vraiment pas de mal après toutes ces fois où il a du faire de très gros efforts pour ne pas perdre patience.

Ainsi, il arriva devant l'appartement et entra tranquillement, totalement insouciant. Il eu le temps de retirer ses chaussures et de passer le cap de l'entrée quand soudainement, il vit une silhouette le faisant sursauter violemment. Bordel mais c'est qui celui là ?! se demanda-t-il, surpris et figé par la présence à laquelle il ne s'attendait pas. Ou du moins, la présence à laquelle il ne s'attendait plus. Bizarrement, bien malgré cela, son visage restait neutre, la seule chose qui avait trahi son étonnement était le sursaut qu'il n'avait pas pu retenir. Mais en y pensait, un peu plus tôt lorsqu'il avait croisé Korosu, ce dernier lui avait parlé de quelqu'un à héberger et à ne pas mettre à la porte. Y'en a qui s'emmerdent pas quand même, fait chier... J'imagine que si j'fais quoi que ce soit j'vais me faire démonter, hein... pensa-t-il, complètement blasé par la présence de cet inconnu dont il ne savait rien mis à part « t'as pas intérêt à le foutre dehors ».

Tel le talentueux comédien qu'il est, Akamatsu ne laissa rien paraître de l'agacement qui l'emplissait pourtant. Il sembla même se détendre et adressa un sourire aimable à l'invité de son collègue avec qui il s'était pourtant mis d'accord pour ne jamais amener qui que ce soit dans cet appartement.

« Bonsoir ! » lança-t-il d'un ton presque enjoué avec sa voix peu indicative de sa masculinité.

S'il s'était simplement écouté, le Rose aurait fait demi-tour immédiatement et claqué la porte pour aller trouver sa parfaite tranquillité ailleurs mais bien sûr, ça n'aurait pas été décent. Et ici il était chez lui, il n'allait pas déserté pour un type qu'il ne connaissait même pas, c'était impensable d'agir ainsi. Avec sa tranquillité habituelle il approcha du salon et bien sûr, sa curiosité ne tarda pas à le travailler. Tout de même, qui était cet homme pour que Sakki tienne à ce qu'il reste ici alors qu'il était bien plus sauvage et inhospitalier avec l'appartement que Chisei. Cet individu devait bien être quelqu'un de spécial pour l'ex-Yakuza qui ne lui avait donné absolument aucune précision sur la personne qui viendrait ou sur la nature du lien qu'il y a entre eux. Cependant, le borgne connaissant tout de même assez bien son collègue se disait qu'il était impossible que ça soit un petit-ami. Il ne lui semblait pas que le plus vieux en avait un et quand bien même il en aurait un, il ne l'aurait certainement pas laissé venir ici. Mais alors qui était-ce ? Un ami proche ? L'hypothèse manqua de faire rire Akamatsu qui n'imaginait pas réellement Sakki avoir des amis. Peut-être un membre de sa famille ? Il n'en savait absolument rien, les deux n'ont jamais réellement discuté de ça alors le Rose n'avait aucune idée de si son propre colocataire avait de la famille ou non.

« Vous êtes..? »

Moins poli que sur le lieu de travail, c'est bien clair, mais ce ne fut pas pour autant qu'il fit preuve d'agressivité ou d'animosité. Cependant il ne prit aucunement la peine de se présenter alors que ça aurait bien pu être la moindre des choses. Lorsqu'on demande son nom à un inconnu, il est souvent d'usage de donner le sien en premier lorsqu'il y a peu de chance que son interlocuteur le sache. Cette fois-ci, Chisei n'y pensa pas et il ne s'en voudrait pas de toute façon. Si l'homme qui se trouvait face à lui était intéressé par son nom, il le lui demanderait probablement.

Las, l'homme efféminé décida d'aller s'asseoir sur le fauteuil qui se trouvait à proximité du canapé. Il plia ses jambes, dévoilant une partie de la peau de ses jolies jambes parfaitement imberbes et laissa sa tête se reposer contre le dossier, ses longs cheveux roses pour une fois détachés partant juste légèrement en auréole autour de sa tête tandis qu'il ne lâchait pas l'autre de son unique œil valide et visible. Il aurait pu dire autre chose mais pour l'instant il n'avait pas le cœur à discuter avec lui, sa curiosité n'allait pas plus loin que le fait de vouloir savoir de qui il s'agissait. Au fond, il espérait juste une chose : que ça ne soit que pour une nuit. Une seule nuit et de ne plus jamais voir ce garçon - qui pourrait probablement être sympathique, ou non - dans cet appartement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-01-19, 21:38

Welcome at Darkland, the world of darkness.
KOROSU Naoki & AKAMATSU Chisei
L'ex-voleur était retourné s'asseoir sur le sofa après avoir fait le tour de l'appartement. Il avait même vérifié l'intérieur des chambres, malgré le non catégorique de son frère. En même temps, c'était Noaki Korosu, suivre les règles à la lettre ne faisait pas partie de ses capacités. Bon, mais il était rusé le gamin, il s’arrangerait pour briser les règles sans que son grand frère ne s'en rende compte. Sauf que, son frère avait oublié de lui dire qu'il vivait avec une fille. Il vivait avec quelqu'un ok, mais une fille?! Il pouvait oublier l'idée de se promener à poil dans l'appartement alors, à moins, que celle-ci soit vraiment très ouverte d'esprit! Il ne l'avait pas encore rencontré, mais il avait bien hâte de voir la bouille de cette demoiselle.

Justement, il venait tout juste de se laisser tomber sur le sofa pour relaxer un peu et peut-être dormir que la porte de l'appartement s'est ouverte. Laissant entrer une jolie fille aux cheveux roses. Une petite princesse canon sortie tout droit d'une collection de poupées! Quand elle l'a aperçut, elle n'a pas semblé super-contente de le voir là, elle a même sursauté. Surprise ma jolie! Naoki, a même été gentil, il lui a dit salut et lui a même accordé un petit sourire. Quoi demander de plus?! Un aussi beau visage, il serait sûrement encore plus jolie avec un sourire dessus!

Le jeune n'a pas insisté, il l'a seulement suivi de son regard sombre et aussi froid que celui de son frère. Un sourire a finalement illuminé le visage de la nouvelle arrivée. Dans un parfait petit minois, même si Naoki nota rapidement que son sourire n'était qu'artifice. On ne lui cachait jamais beaucoup de choses à ce petit emmerdeur. Par contre, il ne commenta rien par rapport à cela. Puis, sa voix attira un peu plus l' attention du jeune de 21 ans. Il y avait un truc curieux dans sa voix, mais rien le brun ne trouvait pas quoi. Il laissa tomber les recherches, par contre son regard ne la quitta pas d'une seconde. Le jugeant autant que celle-ci le jugeait. Elle ne devait pas se douter qu'il y aurait un inconnu chez elle. Ça devait être un petit choc quand même. Et elle a quand même osé lui poser une question. Le jeune prit un moment pour répondre se souvenant qu'il ne devait pas donner son nom de famille, même si elle vivait ici, il préférait être hyper prudent malgré tout.

'' Naoki...'' Dit-il en ramenant un pied sur le sofa, tout en calant son genou contre sa poitrine avant de continuer.'' J'suis le petit frère de ton coloc...'' Qu'il ajouta ensuite en lui accordant un nouveau petit sourire. Il était déjà plus souriant que son frère, elle devait bien voir le positif. Le brun avait spécifier colocataire justement pour qu'elle le contredise si jamais ils étaient plus que ça. '' Et mademoiselle a sûrement un nom? ...'' Qu'il à ajouter avec un petit sourire d'emmerdeur, tandis qu'elle vint s’installer sur le fauteuil du salon. L'observant de la tête aux pieds encore une fois. Son visage, dont il manquait un œil, ses cheveux longs et soyeux. Son cou, son corps, ses bras, tout à passer au scanner. Quelque chose clochait même si le jeune n'arrivait pas à dire quoi. Il voulait savoir qui était gonzesse par rapport à son frangin. Et si elle était pour toujours être là, il fallait bien qu'il sache s'il devait faire des efforts pour être sympa, ou s'il pouvait être lui même et la faire chier. Il n'avait jamais eu de soeure, mais il n'avait pas de difficultés à s'imaginer être le pire des frère du monde avec elle. Bien qu'ils n'étaient pas frère et soeure. Ça restait une fille.

Ho et si jamais elle était la petite pimbêche de son frère. Naoki n'était pas jaloux, il se fichait bien qu'elle sorte avec lui ou non, sauf que si elle voulait le foutre dehors, il se ferait une joie de la faire chier comme pas possible. Naoki pouvait être une vraie calamité s'il s'en donnait la peine. Ont dit souvent aidez votre prochain. Pour l'ancien voleur, c'est plutôt faire chier son prochain. Le pire dans tout ça c'est qu'il réussit toujours à bien s'en sortir! Bon, pour le moment, il l'observait encore sans trop poser de questions. Il étudiait le tout en essayant de bien voir en elle la personne qu'elle pouvait être. Les connaissances ne faisaient que commencer et les deux joueurs étaient de bon acteur.
© 2981 12289 0


Dernière édition par KOROSU Naoki le 2015-01-29, 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-01-28, 06:20

C'est à se coincer les parties dans une porte

Ben voyons... pensa-t-il quand il apprit que l'individu qui avait l'air bien à l'aise dans son appartement n'était autre que le petit frère de son colocataire. Sur le moment, il ne savait pas s'il était censé rire ou se sentir affligé. Sakki n'avait jamais fait allusion à l'existence de ce jeune homme mais au fond, Chisei n'en était pas surpris. De plus, il aurait été largement plus surprenant que la nature de leur relation en soit autrement. Korosu n'aurait pas autorisé quelqu'un d'autre à venir squatter l'appartement. Mais Akamatsu n'avait pas donné son accord et bien que son collègue ne s'inquiète jamais d'une telle formalité, le Rose ne se laisserait pas faire. Mais il verrait la sentence plus tard, il la réfléchirait mûrement avant de se lancer. A cet instant là, il ne se comportait pas amicalement envers Naoki mais il ne semblait pas pour autant en vouloir à qui que ce soit de sa présence, il n'avait l'air que d'un inconnu face à un autre inconnu, rien de plus. Il n'avait pas pour habitude de montrer ouvertement son mécontentement, cette fois-ci ne dérogerait pas à la règle non plus. Il regardait son vis-à-vis d'un œil vaguement intéressé qui montrait sa curiosité mais qui trahissait également une certaine fatigue bien profonde. Autant physiquement que psychologiquement.

Il ne fit aucun commentaire sur le fait que Sakki ait dit qu'ils étaient colocataires, bien qu'il pensa quand même que ce dernier avait pas mal de toupet étant donné qu'il était également le co-gérant du bar. Mais bien évidemment, le brun faisait toujours en sorte de ramener toute la couverture pour sa gueule.

Avec un sourire que ne revenait que peu au Rose, le jeune inconnu lui demanda son nom. C'était prévisible, l'Homme est bien souvent ainsi fait à vouloir connaître autant d'information sur la personne d'en face que la dite personne en a de lui. Chisei n'était pas embêté à donner son nom. C'était le frère de Korosu n'est-ce pas ? S'il trahissait le Rose, il trahirait son propre frère et de plus, le nom de Chisei a bien moins circulé que ceux des Korosu, ça c'est bien certain.

« Akamatsu Chisei. » indiqua-t-il calmement.

Un peu comme si son futur, son style vestimentaire avait été prévu depuis sa découverte-même derrière le train fantôme, le Rose portait un prénom qui n'était ni masculin, ni féminin. Il était mixte. Un peu comme si c'était fait pour semer encore plus le trouble de ceux qui ont des doutes à propos de son genre. Chisei s'en amuse, il ne donne jamais réellement d'indication. Non pas qu'il en fasse un mystère, mais il aime voir le questionnement dans le regard des personnes qui lui font face. Qu'il soit considéré comme une femme ou un homme lui était parfaitement égal au fond, il n'avait pas cette fierté qu'ont bien des hommes à vouloir prouver leur virilité. Il a toujours eu un visage avec des traits bien trop fins pour être ceux d'un garçon et il avait finalement appris à en tirer parti facilement. Ce qu'il gagnait en oubliant sa virilité était ce qui importait le plus pour lui.

« Sakki ne m'a jamais parlé de vous... Mais ce n'est pas vraiment étonnant. »

Une telle phrase pouvait sonner comme des mauvaises paroles qui dénigrent totalement son vis-à-vis, mais ne connaissant pas ce dernier, il serait bien bête de la part de Naoki de monter sur ses grands chevaux pour cela. La vérité était plutôt telle que Sakki est aussi bavard et chaleureux qu'un morceau de carrelage et qu'au même titre que le Rose, il ne parlait pas de grand chose. Chisei n'avait jamais raconté sa vie à son collègue non plus. D'ailleurs, il ne l'avait jamais racontée à qui que ce soit. Les seules personnes qui avaient semblé être dignes de recevoir des informations à propos du passé d'Akamatsu s'étaient vues servir tout un flot de mensonges tellement crédibles qu'ils ne se sont jamais douté de quoi que ce soit.

Il demanda innocemment : « N'avez-vous pas de toit ? Comment cela se fait-il ? »

Peu importe la réponse, Chisei ne cautionnerait pas sa présence ici, mais il voulait quand même savoir, juste comme ça, à titre informatif disons. En posant cette question, il ne se mouillait pas vraiment puisque Naoki avait déjà la réponse en ce qui concernait le Rose. Peu importe la raison, l'argument « parce que c'est le frère de Sakki » n'avait aucune importance pour le travesti qui n'avait aucune connaissance des sentiments qui peuvent vraiment relier deux frères entre eux. Il n'a jamais eu de famille à proprement parler alors sur cela, il ne pouvait se sentir nullement compréhensif. Il n'avait même pas rêvé d'en avoir une alors c'est pour dire s'il n'en a cure. Akamatsu quitta naturellement le brun du regard pour s'intéresser vaguement aux images qui animaient l'écran de la télévision. Tout était toujours aussi peu intéressant mais parfois cela faisait du bien de regarder quelque chose de nul, juste pour passer le temps, avoir l'impression d'avoir un peu de compagnie ou bien se déconnecter temporairement de la dure réalité de la vie qu'il mène.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-01-29, 16:58

Welcome at Darkland, the world of darkness.
KOROSU Naoki & AKAMATSU Chisei
Même si le visage de cette nouvelle personne ne laissait en rien  passer ses émotions négatives, il ya des choses qui se sentent sans même que la personne n'est l'effort de le montrer. Bien entendu, il avait aussi probablement des chances que Naoki  se trompe sur toute la ligne et que cette ''fille'' soit seulement un peu hésitante. En parlant de fille, plus il la regardait et plus il trouvais qu'un truc clochait. Il la fixait sans se cacher, observant chacun de ses traits fins. Probablement qu'à la longue son attitude agacerais cette personne à la chevelure rose, mais puisque Naoki, n'avait aucun sens de l'inhibition face à son comportement, il s'en fichait complètement en fait. Il se présenta en disant le minimum, ne se montrant pas plus amical  qu'il le faut. C'est un Korosu après tout, bien qu'il soit carrément beaucoup plus souriant que son frère il en n'est pas plus callé nivaux social. Il ne se posait  même pas la question si son frère avait informé cette personne de sa présence ou non. Il ne souciait même pas de toute manière il était là donc elle devrait s'y faire. À en voir sa carrure c'est pas elle qui allait affronter Sakki hein, surtout avec un œil en moin!

Il était quand même curieux de savoir ce qu'était leur relation entre la princesse rose et son frère. Pourtant c'était carrément pas le genre de petite copine que le plus vieux aimerait. Il s'attendant à un fille un peu moin....bonbon- punk-rose? Eh bah chacun  ses  goût. Il avait quand même fait exprès de l'appeler ''coloc'' question de voir si cette personne allait hésiter ou lui donner l'information désiré, mais non. Tant pis, il finirait bien par trouver  le fondement de leur relation à force d'être ici. Blabla les présentation et  voilà que Naoki apprend le prénom du bonbon-rose. Chisei. Très beau nom au passage, mais il se contenta d'acquiescer.'' Bah c'est bien de te rencontrer, j'vais un peu squatter chez toi...J'espère que ce sera l'amour fou entre toi et moi...Chisei...'' .Qu'il ajouta avec son petit sourire malin, habituel, mettant l'amphase sur le nom de cette personne coloré. Pour être honnête, Naoki n'appréciait personne réellement sauf son frère et encore. Même si malgré tout jamais il  ne laissait sa haine paraitre elle était  bien présente dans ses veines. Étant resté figé là avec le temps, comme de la lave refroidi par l'air froid. Il appuya sa tête dans sa main tout en étudiant encore cette ''chose'' étrange. Bah c'est qu'elle était bandante quand même, c'est cool  comme jouet, peut-être qu'elle était ça au fond, mais en même temps? Sakki ne la laisserait jamais sortir dehors si ce n'était que ça.

La voix du bonbon-rose attira son attention un peu, le forçant à quitter ses réflexions. Cette voix l'agressait un peu. Il avait toujours détesté sa propre  voix  qui se trouvais  entre les féménité et  la masculinité. Et cette  personne avait presque la même, seulement avec le coté féminin plus développé. Bref, alors voilà, la confirmation comme quoi Sakki n'avait jamais parler de lui. Ce n'était pas surprenant pour Naoki et même qu'il n'eu aucune réaction. Le plus jeune faisait la même chose, à l'exception des dernières semaines où il avait du parler de son frère à un max de gens pour le retrouver. Toujours de façon très rusé et détaché. Malgré que leurs traits de familles étaient très ressemblant.'' C'est courant dans notre famille de ne jamais parler des autres... Qu'il répondit tout simplement avec son sourire froid et machinale. Si les paroles de Chisei se voudrait vexante ou malaisante, c'était complètement le contraire. Naoki connaissait bien son  frère et lui-même que le contraire l'aurait fait réagir beaucoup plus. Même si depuis ses quelques années  de séparation Sakki c'était refermé beaucoup  plus qu'avant, il ne s'attendait à  rien de plus  de la part de son frère. Sauf, qu'il avait bien hâte  de découvrir la raison poussant Sakki  à gardé la présence de Chisei dans sa tanière.

Son regard foncé ne quittant pas le visage androgyne de la poupée, il écoutant sa question sans rien ajouter. Ah la voilà la question qui vaux très cher et la réponse encore plus. Naoki pouvait maintenant donner une réponse  digne de ce nom. '' ...Ho bien sur que non! J'ai un énorme château qui m'attend quelque part en Europe... Sauf que je préférais la tanière du loup... Son sourire s'agrandit un peu, alors que son regard devenait un peu plus  sarcastique. Elle s'attendait à quoi comme réponse la catin? Il diminua un peu son sourire avant de reprendre.'' Au fait, pourquoi tu dit ''vous'', nous somme en 2015 et j'suis trop jeune pour ça...C'est bizarre...Alors arrête...'' Qu'il ajouta tout en s'étirant félinement, avant de placer ses mains derrière sa tête pour regarder la télé tranquillement. Juste regarder se  la société pouvait  encore inventer pour  contrôler la population au maximum. Ça le surprenant un peu justement que le plus vieux est  voulu d'une télé ici. Bon c'est vrai que plus jeunes ils n'avaient jamais rien eu, mais bon Naoki n'avait ressentit le besoin d'avoir se genre de trucs, peut-être qu'avec le temps  cela changerait enfin...

Il reporta ensuite son attention sur Chisei avec la même question qui ne le lâchait plus depuis le début. Avec tout son sens de la politesse il lui demandât directement. '' ...Dit-moi Chisei, tes un gars ou une fille? Qu'il demanda simplement, sachant déjà le genre  de réponse qui lui serait servit, il avait déjà un tas de réaction en tête! Il s'amuserait tellement dans quelques secondes. Attendant avec impatience la réponse du bonbon.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-01-30, 23:26

C'est à se coincer les parties dans une porte

Chisei ne fut pas surpris par la réponse de son vis-à-vis, au moins maintenant il savait que c'était héréditaire d'avoir l'amabilité d'un vieux buffet. Sakki ne sait pas parler pour faire autre chose que des menaces ou des réflexions désagréables. Donc le petit frère serait pareil ? Génial, l'ambiance va être top. se dit-il alors qu'au fond, même si le brun avait été du genre aimable, il n'aurait pas eu pour projet de sympathiser avec lui. Il n'y avait aucun intérêt à faire cela. Naoki ne semblait pas faire partie de ce qu'on pourrait catégoriser comme « personne forte », il n'avait pas de toit, donc il n'était pas riche non plus. Il n'avait aucune utilité, Akamatsu ne s'embêterait donc pas à faire des efforts pour se rapprocher de lui. Et encore moins depuis qu'il avait entendu cette douce ironie émaner des paroles du plus jeune qui avait sorti qu'il espérait que ça serait l'amour fou entre eux. Faut pas trop en demander non plus. C'était maintenant il y a quelques minutes. Et le Rose n'avait pas décroché le moindre mot à son intention, seuls quelques sourires amusés ou presque indifférents.

Encore une fois, le sarcasme teintait la voix de l'inconnu, ce qui manqua de faire lever les yeux de dépit à Chisei. Mais il n'en fit rien. Encore une fois il sourit, et puis il décida de donner une réponse sans la moindre prise de tête. Pourquoi faire autrement ?

« Quel choix étrange ! »

Un léger rire, histoire de faire penser qu'on s'amuse, qu'on prend ça comme une blague alors qu'on se fout de sa gueule, même si l'autre pensait certainement le casser. Mais le voleur avait pris l'habitude de ne pas se formaliser de telles choses. Il s'en fichait, au même titre qu'on le prenne pour un imbécile. Il savait ce qu'il valait mieux que quiconque, il n'avait pas de preuve à donner à un type qui paraissait aussi insignifiant que ce jeune homme là.

Et juste après, vint une remarque de plus. Pourquoi le vouvoiement, mh ? Il trouve ça bizarre ? Le pauvre... pensa ironiquement le Rose qui, cette fois-ci, donna une réponse piquante sur un ton tout de même bien enjoué :

« Vous savez, la politesse est d'usage et enseignée aux enfants depuis la nuit des temps. Ce n'est pas parce que c'est le contraire de vous que c'est bizarre. » Puis il ajouta : « Je décline votre proposition, merci. »

Non mais, il croit quoi celui là ? Qu'on a torché le cul des poules ensemble ? pensa-t-il juste après alors qu'il gardait son sourire. Le genre de truc qui adoucit une réplique négative. Il mettait de la distance entre eux de cette façon, et puis si ça l'embêtait au fond, c'était tant mieux. Le cadet Korosu a l'air d'être une chieur invétéré alors Akamatsu n'avait aucune raison de se priver, il ne le ferait pas. Encore là ce n'était pas grand chose, Chisei n'était pas trop lancé alors Naoki ne sentirait probablement rien passer, il ne serait peut-être pas agacé. Peu importe. Le Rose se fiche totalement de parler dans le vide aussi, il en a tellement l'habitude avec Sakki et bien d'autres. En réalité, ça lui permettait de tâter le terrain.

Si je suis un gars ou une fille, hein ? Le Rose fut bien amusé par cette question posée si directement. En réalité ce n'était pas la première fois qu'on lui demandait la chose aussi franchement, ça ne le choquait même plus et ça ne le vexait pas non plus en fait. Il eut un sourire en coin alors qu'il ouvrit la bouche :

« Et vous ? »

Naoki est doté d'un visage fin mais il n'y a tout de même aucun doute à avoir sur son sexe, surtout qu'il avait précisé qu'il était le frère de Sakki. Mais puisqu'il voulait se la jouer un peu, Chisei faisait l'imbécile aussi. Le brun apprendra bien vite que Chisei n'aime pas particulièrement répondre aux questions et même pas à celles qui sont aussi simples et peu indiscrètes que celle là, tout ça parce que son humeur ne s'y prête pas. De toute façon, qu'est-ce que le petit frère pourrait bien faire ? Deviner tout seul ? Bravo. Essayer de vérifier par lui-même au risque de se prendre un coup de pied dans les couilles parce que le travesti n'est pas du genre tactile et qu'il n'est pas enclin à se laisser approcher de trop près ? Ça serait bien dommage, non ? Franchement, il suffisait d'être un peu intelligent et observateur pour connaître le genre réel du Rose et ce bien malgré son visage, son maquillage et ses vêtements.

Spoiler:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-02-05, 20:32

Welcome at Darkland, the world of darkness.
KOROSU Naoki & AKAMATSU Chisei
C'est pas que Naoki adore ce payer la gueule des autres, mais c'était un de ça. Son sourire en coin, ne cachais pas c'est intentions malfaisantes. Il était et  resterait  un éternel enfant de toute façon. Jouer avec l'impression et l'opinion des autres était très motivant pour lui. La chose rose devant lui s'en rendrait bien vite compte. C'était le petit frère  de Sakki  de toute façon, il fallait bien s'attendre à ce que ce ne soit pas un ange. Pour le moment il était sage et observait le drôle de personnage de loin. Répondant au question avec autant de tact qu'un cactus. Son sarcasme était à se tirer  une balle  dans le crâne. Espérant que ce Chisei était armée convenablement pour survivre à cette petite teigne de Naoki. Un sourire plus grand étira les lèvres du brun quand le rose lui affirma  que c'était un choix étrange. Question étrange, réponse étrange! S'il était ici c'est sûrement pas parce qu'il a un endroit moins paumé qu'ici pour venir vivre. C,est aussi et surtout  une question de famille, mais ce n'était pas nécessaire que celui-ci la sache. Si Sakki veut lui expliquer qu'il le fasse...Naoki  ne ce prononcerait pas la dessus.

Il préféra commenter le fait de se ''vouvoyez'' c'était tellement vieux jeux et loin de sa réalité à lui. Il était aussi bien élever qu'un chat errant...En même temps comment faire autrement, d'où il venait c'était  normal pour lui. Naoki haussa une sourcil en l'observant longuement tout en l'écoutant. Clairement, ce serait l'amour fou entre-eux...Déjà, le jeune n'arrivait plus à le blairer...Il haussa les épaules et ce concentra donc sur la télé. C'était plus intéressant pour le moment. Ça se sentait déjà. Ils allaient se détester, c'était une question de chimie, leur mélange  n'était pas compatible. Et puis Naoki n'arrivait pas à comprendre pourquoi son frère se faisait chier à vivre avec ce machin...Il semblait lourd à vivre avec cette façon trop pompeuse de s'exprimer et ces question sortie d'une série américaine trop moche. Sauf que se serait  cool  de voir cette personne complètement déstabilise.

Il se question encore au nivaux du genre de cette personne. C'était pas trop claire disons. Bon, le manque de courbes et la carrure générale, y'avait un mini truc qui clochait. Naoki penchait sur le côté gars, mais sérieux le visage lui ramenait un doute. Le fixant longuement, cherchant d'autre indices, les mains? Trop fines, fille. Le cou, fin mais indécis. La mâchoire, ultra fine, fille. Les bras, petits, mais pas assez féminin. Les épaules, délicate, mais trop présentes. Arf, c'était un vrai casse-tête!  Il décida donc de lui demander directement et sans gêne. La question fit sourire Chisei, qui fit sourire aussi le plus jeune des Korosu. Sauf que son sourire était plutôt du genre '' répond où tu risque de trouver la suite  moins amusante poupée''. Ne le quittant  pas du regard, il éclata de rire à la réponse de Chisei. Et vous? Vraiment? Il avait une tronche de gosse, c'est claire, mais pas de fille quand même! Puis, c'était très claire simplement par son physique complet. Il n'était pas massif au contraire, mais son corps était très finement masculin, pas androgyne. Il y avait que son visage qui pouvait tromper, mais pas le reste. C'était la raison de l'éclatement de  rire du plus jeune.'' J'suis une fille!!! Voyons ça se voit !!!'' . Qu'il ajouta en imitant la voix d'une fille. Avant de se lever avec le sourire pour aller  se chercher un verre d'eau dans la cuisine. Laissant la poupée rose dans le salon. Le surveillant du coin de l'œil tout en ouvrant  une armoire pour en sortir un verre. Il ouvrit le robinet et laissant l'eau remplir son verre, avant de le porte à ses lèvres. Eh bah le bonbon rose ne voulait pas lui répondre. Il ira vérifier par lui même. Naoki n'était pas très  fort, mais il était assez rapide pour donner un effet de surprise. Il termina son verre et  repris le chemin du salon, sauf qu'il bifurqua un peu vers la salle de bain, pour arrivé rapidement derrière Chisei. Il se pencha sur le dossier du fauteuil, pour lui bloquer la gorge avec l'intérieur de  son coude. Le serrant  violemment contre le dossier, il profita de la surprise pour glisser sa main libre sur le torse fin et plat du rose. Pour ensuite continué rapidement vers le bas.'' Vous savez, répondre aux questions est d'usage et enseigné au enfants depuis la nuit des temps...'' Qu'il ajouta penché à l'oreille du rose tout en trouvant la réponse à sa question. Donc c'était un '' il ''. Un très mignon ''il'' en tout cas. Il le relâchât aussi rapidement et s'éloigna du sofa, se doutant bien que de subir des attouchements comme ça ne plaisait à personnes d'équilibré mentalement.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-02-15, 23:09

C'est à se coincer les parties dans une porte

La réponse de Naoki tira un sourire quelque peu moqueur au Rose. Il jouait bien à l'imbécile ce type, il ne saurait pas faire accepter sa présence ici. Et bien que personne ne le sache, Chisei était un professionnel pour montrer subtilement son mécontentement quand on lui impose quelque chose. Oh il n'allait pas essayer de le mettre dehors, il allait simplement lui faire la misère et ce sans se laisser atteindre par cet imbécile qui venait de lui arriver.

Au moins ça expliquerait ton sourire de pouffiasse tout juste sortie du collège. C'est ce qu'il pensa de son vis-à-vis alors qu'il ne dit mot. Il n'allait pas se prêter à une joute verbale avec lui. A quoi bon ? C'est qu'un crétin, en quelques minutes à peine Akamatsu avait bien pu voir qu'il ne valait pas la peine de se prendre la tête. Le jeune Korosu pouvait bien tout faire pour avoir raison s'il le souhaitait, il pouvait se foutre de sa gueule. Ça ne serait pas le premier à le faire et le Rose n'en avait que faire, il était bien plus malin que ça. Le voleur travesti fait partie de ce genre de personne vicieuse jusqu'au bout sans qu'on s'en doute un seul instant. Il était plus fourbe et malfaisant qu'une saleté de renard.

Il observa le brun qui allait et venait dans l'appartement, il savait bien que ce dernier allait saisir une opportunité pour avoir une réponse à sa question. C'était prévisible. Pourquoi ? Parce qu'il était le frère de Sakki. Sakki ne supportait pas le refus, il n'y avait aucune raison pour que Naoki se contente de ne pas savoir non plus. Cependant il semblait plus subtil dans sa façon de faire. Il misait probablement sur la surprise contrairement au plus vieux qui se sert de la force. Ainsi, quand l'autre le bloqua brutalement contre le dossier du fauteuil, Chisei ne fut pas assez surpris pour paniquer. Il pouvait sentir dans cette sorte d'étreinte que le plus jeune n'était pas si puissant que cela. Il eu un sourire en coin en l'entendant parler.

« Je n'ai pas bénéficié de ce genre d'enseignement. » lança-t-il.

Il avait grandi dans un esprit bien particulier, celui des forains et donc pas dans celui de raconter sa vie parce qu'on le lui demande, c'était bien clair. Il ne répondait qu'aux questions qui l'arrangeaient, il ne se sentait jamais obligé de communiquer quoi que ce soit sans menace vraiment très effrayante.

Ce n'était en rien pour se plaindre, mais lui au moins s'était démerdé tout seul, il n'était pas comme Naoki pour venir se coller dans les jambes de son grand frère et venir squatter ainsi. Le corps du Rose était tendu, il se sentait répugné par le toucher de ce type sur son corps. Il trouvait ça absolument dégueulasse de plus qu'il pouvait sentir son odeur corporelle à cause de la proximité et il trouvait ça déplaisant. Un mélange de tabac, de l'odeur de la barre qu'il venait de manger et une autre qu'il ne saurait déterminer à coup sûr. Comme il n'était pas en position de force il se laissa faire. Non sans se dire qu'il se vengerait plus tard. Puis finalement Naoki s'écarta, Chisei fit presque comme si de rien n'était et s'épousseta, replaçant correctement ses habits comme un animal qui se nettoie juste après avoir été en contact avec la main humaine.

« Je vous prierais de ne plus poser vos mains répugnantes sur moi. » déclara-t-il dans un calme étonnant. « Votre odeur est aussi écœurante que celle de votre frangin. »

Peut-être que ça aussi c'est héréditaire. se dit-il, encore dégoutté d'avoir été touché par cet individu qu'il s'était retenu de qualifié de « cafard dégueulasse ». Le grand est un porc, le petit est un cafard. Très belle famille, vraiment. Il était presque heureux de ne pas en avoir, très franchement. Lui le premier, il aurait laissé l'un de ses proches à la rue sans le moindre scrupule. Sur cela, Sakki semble bien plus tendre que le Rose et c'était bien dommage.

S'il y avait bien quelque chose que Chisei s'est permis de dire maintes fois à l'ancien Yakuza, c'est à quel point il le trouve répugnant, malodorant et détestable. Alors autant dire qu'il ne sera pas plus gentil avec Naoki s'il s'amusait à le toucher ainsi. Il était hors de question que ce sale gamin lui foute la main dessus comme l'a fait son aîné. A côté de Sakki, Naoki semble être aussi intimidant que Polly Pocket alors Akamatsu aurait bien moins de mal à se défendre face à lui.

« Faites comme chez vous, mais n'oubliez pas que ça ne l'est pas. »

Il se leva tranquillement. Il n'avait pas spécialement envie de prolonger ce tête à tête avec ce débile, il comptait donc rejoindre sa chambre tranquillement et s'y enfermer tant qu'il ne serait pas obligé d'en sortir.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   2015-02-23, 20:17

Welcome at Darkland, the world of darkness.
KOROSU Naoki & AKAMATSU Chisei

C'était claire comme de l'eau, ces deux là ne s'entendraient jamais bien. Ils étaient prédispositionner pour se détester. Pour Naoki ce n'était pas une évidence même, mais puisqu'il n'avait pas vraiment de relation social positive alors pour lui ça ne le perturbait pas vraiment. Il jouait le con comme d'habitude, même si il était loin d'être quelqu'un de stupide. Il vpyait claire dans le genre de personnage que jouait le rose bonbon devant lui. C'était un hypocrite de haut nivaux qui se cache derrière son beau visage androgyne. Il en avait vue d'autre des comme lui et il ne comprenait toujours pas comment son frère pouvait accepter de gardé un gars comme lui dans son entourage. Il y trouve quoi ?! Naoki n'arrivait pas à comprendre pour le moment peut-être plus tard. Même après avoir vérifier le contenus des pantalons de Chisei il comprenait pas vraiment. À moins que son frère couche avec lui et que ce soit un bon coup? Mhh...Ouais c'était surement l'hypothèse la plus logique.

Il semblerait que le rose c'est attendu à ce que Naoki se lance à vérifier lui-même. Il a même resté même très calme. C'est bien comme ça le brun n'as pas été obliger de resserrer sa poigne sur le coup fin de l'androgyne. Il à à peine serrer sa main sur l'entre-jambe de celui-ci. Un contact simple et sans aucune pensé sexuel. Naoki était pervers, mais pas avec le genre de jeune homme comme lui. Sakki lui avait toujours eu une certaine attirance pour le genre comme lui. Avec un côté féminin plus développé que de masculinité. Sauf qu'il était loin de se douter que leur relation était bien plus complexe et beaucoup plus négative. Une attache obligatoire, manipulatrice et une histoire complexe , les maintenants l'un à l'autre. Pour lui ce n'était que le coloc. et le copropriétaire du bar.

Un léger gloussement avait ronronner au fond de sa gorge alors qu'il s'éloignait doucement du rose. Il avait sa réponse alors il n'avait plus besoin de le toucher. Sa réponse l'avait amusé par contre et au plus haut point. Puisqu'il semblerait que non, Chisei n'apprécie pas son frère. Même que celui-ci l'écœure ? Ho vraiment? Pourtant son frère avait un charme bien à lui. Il n'était pas compliquer à vivre. Avec un absence de sentiments trop complexe comme lui ce n'était pas dure à vivre. Fallait seulement apprendre à vivre avec un seul sentiment. La haine. C'était bien plus simple que tout ces gens normaux qui sont remplis d'un tas d'envie, de désirs, d'émotions, d'attente et tout le tralala. Enfin, c'est sur que le rose semblait du genre j'suis une princesse, je veux que tout le monde fonctionne comme je veux et rien d'autre.

'' C'est dommage pour toi de devoir vivre avec deux personnes aussi dégoutante.

Qu'il affirma tout en retournant s'étendre sur le sofa pour regarder la télé et peut-être faire une petite sieste. Après tout il travaillait cette nuit pour son frère. Et puisque de nature il dormait le jour et vivait la nuit, il commançait à ressentir les effets de la fatigué. Il avait un peu mal à la tête également, puisqu'il avait bu beaucoup avec sonf frère la nuit dernière. Enfin, il était bien content d'avoir fait connaissance avec cette charmante poupée. Charmante était bien entendu une adjectif peu flatteur pour le rose. Car physiquement il avait beau être très beau, il en restait rien qu,au yeux de Naoki il avait l'utilité d'un simple jouet sexuel. Pas pour lui, mais pour tout les autres qui en avait manifestement envie. Son regard foncé ne quitta plus Chisei qui semblait de moins en moins ravis d'avoir fait connaissance avec la petite hermine de Naoki. Il croisa les jambes et glissa ses mains derrière sa tête tout en regardant le rose avec son petit sourire d'emmerdeur. Alors que celui-ci ce levait tranquillement pour se diriger vers sa chambre.
'' Enchanté d'avoir fait ta connaissance Chisei! T'inquiète pas poupée, j'vais me faire un plaisir de laisser mon odeur dans tout les coins de cet endroit, même dans ta chambre...C'est pour t'habitué à ma présence, les vétérinaires conseil de le faire au animaux de compagnie déjà établi dans un foyer pour les habitués au nouveau membre de la famille!

Qu'il ajouta comme ça evec un sourir pourrie! Pour lui c'était la chienne de Sakki, y'avait aucun doute la dessus et il arrivait à comprendre son frère. Car bon, son regard foncé c'est amusé à le mater de la tête aux pieds alors que celui-ci se rendait danssa chambre. Ouais il avait un fessier assez étroit et légèrement bombé. C'était parfait pour s'amuser un peu. Le plus vieux de Korosu n'étant pas du genre à avoir d'attache sentimental, c'était clair que le rôle de Chisei dans la vie de ce vieux loup c'était ça. Les connaissances c'était terminé dans la grâce la plus parfaite. Enfin, pour Naoki oui. Pour Chisei sa risquait d'être une tout autres histoire.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: welcome at Darkland, the world of darkness   

Revenir en haut Aller en bas
 

welcome at Darkland, the world of darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOKYO REBORN :: LE REPOS DU SOLDAT :: Archives :: RPs-