AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-01, 04:57

Nicotine & Corbillard

Il paraît que les animaux domestiqués et vivant en captivité ne sont plus capable de vivre dans la nature plus tard. C'est probablement ce qui s'est passé pour Chisei qui a pris la fuite depuis un peu plus de deux semaines, ayant profité de l'absence de Sakki qui devait bien travailler au bar pour compenser son absence, il était venu récupérer des affaires. De la paperasse, des affaires qui pourraient être utiles ainsi que ce qui lui appartient et qui a de la valeur. Il n'avait rien laissé de précieux, simplement quelques babioles qui n'avaient aucune importance et les meubles de sa chambre bien sûr. Il avait même laissé ses clés sur le petit meuble de l'entrée avec un post-it sur lequel il avait simplement écrit « Bye bye ! ». C'était tout ce qui restait de lui dans l'appartement pour bien montrer à son collègue qu'il n'avait aucunement l'intention de revenir, qu'il l'abandonnait.

Il avait donc laissé les deux frères Korosu entre eux, se débrouiller sans son talent et son intelligence, sans le savoir de comment fonctionnent ni la comptabilité du bar, ni les commandes, ni les factures que Chisei a toujours fait de façon très alambiquée pour que leurs traces soient minimes et n'attirent pas l'attention sur eux. Comme vous vous en doutez, il a récupéré sa part d'argent qu'il a mis bien en sécurité pour que le brun ne puisse pas y toucher et même s'il arrivait quelque chose au Rose, ça ne serait pas pour lui. Il s'était montré honnête, n'avait pas joué au crevard et avait bien fait le partage équitablement mais il faut bien dire qu'en voyant les relevés de comptes dont les sommes avaient réduit de moitié, l'ancien Yakuza n'avait pas du apprécier. Akamatsu l'avait bien prévenu lorsqu'ils s'étaient disputés qu'il récupérerait ses parts, il avait tenu parole. Pour ce qui est de Sakki, le Rose ne l'avait toujours pas vu venir le chercher et tenter de récupérer l'argent qui avait fait l'objet d'un retrait. Alors soit il n'avait pas encore été capable de le trouver, soit ce n'étaient que des paroles en l'air et il ne l'avait même pas cherché.

Mais malgré cela, Chisei n'était même pas certain de vouloir partir définitivement, il avait voulu laisser Sakki y croire et puis sait-on jamais, le travesti aurait très bien pu y prendre goût et ne finalement réellement plus vouloir revenir. Au début ça se passait très bien, le borgne n'était pas parti bien loin en réalité, il s'était juste trouvé un coin en retrait, une chambre dans un hôtel tout pourri mais pas chère et suffisante pour le moment. Mais à un moment donné, il remarqua que des mafieux avaient l'air de commencer à s'habituer à y venir, il vit des affaires pas nettes, entendit des choses qu'il n'aurait probablement pas dû entendre et son sentiment d'insécurité ne fit que grandir encore et encore. Et un jour, dans un couloir, il en croisa un d'un certain âge dont il croisa le regard et bien que ça ne soit que purement psychologique, il eut comme l'impression que tout ce qu'il avait fait se lisait sur son visage, que l'inconnu l'avait reconnu. Akamatsu est une vermine, mais une vermine qui tient à sa vie. Il a commencé à vivre cloîtré dans sa chambre à peine plus grande qu'un dressing et puait le tabac froid sûrement même à travers la porte puisqu'il ne pouvait faire que ça : fumer. Il tournait en rond, avait grandement l'impression de devenir cinglé ainsi enfermé dans ce petit espace peu éclairé. Il regretta sa vie avec Korosu, il pensait que c'était l'enfer, mais il finit par se rendre compte qu'il y avait encore pire. Qu'en dehors du regard, de la surveillance et de la protection de l'ancien Yakuza c'est la jungle et que s'il était un animal, il ne serait rien de plus qu'une gazelle prête à se faire abattre à n'importe quel instant.

Le Rose avait bien tenté de prendre sur lui, d'ailleurs c'était ce qu'il avait fait, il avait essayé de supporter et de se raisonner mais ce soir là, quand il entendit un coup de feu provenant d'une chambre à l'autre bout du couloir, il craqua complètement. Sans réfléchir plus longtemps, il enfila son grand manteau noir par-dessus ses vêtements blancs et fins, il rabattit la capuche sur sa tête, masquant un peu ses cheveux roses détachés et ondulés. Puis sans rien récupérer de plus pour l'instant, il sortit de la chambre, verrouilla la porte et quitta l'hôtel le plus rapidement possible.

Pendant le trajet, il se sentait terriblement paranoïaque, il avait l'impression qu'on allait lui bondir dessus d'une seconde à l'autre. Il tournait la tête dans tous les sens pour guetter les alentours, stressé par le côté droit qu'il ne pouvait pas voir sans faire de grands mouvements de tête. Il tenait son manteau fermé tandis qu'il marchait d'un pas pressé en direction de l'immeuble dans lequel il habitait avec Sakki avant de s'enfuir. Il pleuvait, il se fit la réflexion idiote qu'il avait bien fait de mettre son manteau comme si c'était d'une importance capitale alors qu'au fond, chercher la sécurité est bien plus important.

Il s'engouffra dans l'immeuble et monta pour se rendre devant la porte de l'appartement. Tout d'abord, il appuya simplement sur l'interrupteur à côté du montant pour sonner. Il était impatient mais il gérait encore. Pour l'instant. Ce fut différent quand un coup de tonnerre retentit et qu'il vit par la fenêtre un éclair menaçant qui zébrait le ciel. Il n'avait jamais supporté les orages, jamais. Ça avait toujours eu le don de l'effrayer et même si jusqu'à présent il avait juste fait en sorte que Korosu ne se rende jamais trop compte de sa peur, à présent c'était beaucoup plus qu'il pouvait en supporter. Il essaya d'ouvrir mais c'était verrouillé, il martela alors la porte de trois coups de poings bien brutaux, n'ayant aucune pitié pour le pauvre panneau de bois qui restait désespérément fermé.

« SAKKI ! Ouvre cette putain de porte, bordel ! »
© 2981 12289 0


Dernière édition par AKAMATSU Chisei le 2015-02-04, 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-01, 17:30



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Le japonais eu bien attendu deux journées durant lesquelles il ressentit une douleur a l'endroit de la blessure qui fut causée par le renard qui tels l'être vicieux et surmois qu'il est c'est sauvé après avoir commis cette attaque qui au final caractérise très bien la personne qu'il est, fourbe et hypocrite, agissant de façon que vicieuse et perfide, laissant point place aux réels gestes et ceci bien que cela ne soit qu'au final le fruit du faite qu'il est et restera toujours un être faible, incapable d'affronter directement les problèmes, son physique beaucoup trop fin, délicat et féminin fait en sorte qu'il ne pourra probablement réellement jamais ce défendre par lui-même, du moins de façon directe, face a un danger, car bien que Sakki soit dangereux, qu'il soit agressif, violent, il restais jusqu'à aujourd'hui autre chose qu'un danger pour le plus jeune, le bourreau étant plutôt un gardien, un protecteur malsain, mais, efficace qui laisse bien facilement les personnes mal attentionnées bien loin alors que dans le milieu du crime autant que du côté de la justice, Sakki est connu de bien des gens comme étant un psychopathe sans coeur, un cruel et dangereux tueur. Toutefois, cette dites protection qu'il offrait au plus jeune n'ait qu'histoire ancienne, celui-ci ayant osé un tel coup de cochon a l'égard du brun qui n'eut nul autre choix que de le laisser partir, ce retenir de le démolir encore et encore au point tel que la mort soit un soulagement, une délivrance, mais, malheureusement pour l'homme, il préféra rester bien sage de frustration et ce retenir pour ne pas finir avec un poumon ou bien le coeur perforé par la tige de métal qui fut si finement et habilement empalé dans lui.

Ce ne fut que lorsqu'il retourna au bar le lendemain qu'il remarqua que son ancien coéquipier eu mis a exécution son plan, celui-ci ayant déjà retiré ses parts de leurs fortunes, chose qui bien attendu rempli de rage le copropriétaire du bar qui laissa une fois de plus son petit frère seul pour gérer le bar, celui-ci quittant pour retourner jusqu'a l'appartement, prenant l'un des bats de baseball qui ce trouve dans sa chambre et pour la deuxième fois depuis il pénétra la chambre de Chisei mati, cette fois avec un désir encore plus destructeur que le premier coup, démolissant tous les objets qui s'y trouvait encore, car oui, le coloré eu même le temps de ce glisser dans l'appartement pour y prendre ses effets personnels. C'est donc avec rage et frustration qu'il détruit chacun des meubles de la pièce, défonçant même les murs, ne laissant absolument rien intact sauf la fenêtre, le reste étant digne d'une pièce qui fut l'examen d'une scène de crime, l'équipe de stupéfiant qui aurait tout déboité afin de trouver ladite drogue. Lorsqu'il sortit de la pièce, plus clame et le souffle court, fatiguer par cette bourrasque qu'il vient de faire. Le post-it, les clés.... C'était donc décidé, il ne reviendra pas. L'ancien yakuza ce promis de le retrouver, de lui faire la peau, le torturer, lui prendre tout ce qu'il aime, peu importe, il le détruira milles et une fois et ceci sans jamais lui offrir la délivrance de la mort.

Sakki n'eut toutefois, pas le temps de ce pencher sur sa vengeance, les comptes, les commandes, le ménage, la gestion... Toute ses choses qui ne furent jamais dans les intérêts et encore moins dans les tâches du plus vieux furent telle une corvée qui en plus ne possèdent pratiquement pas trace du cheminement habituelle que la catin utilisait par le passé, mais, est-ce réellement étonnant? Non, Sakki sait fort bien qu'il est doué dans le domaine, le voleur n'ayant point été choisi par hasard de la part du tueur a gage qui tout comme lui excelle très bien dans son domaine, car oui, il aurait pu tout simplement tout laisser a l'abandon et le retrouver, n'ayant jamais raté une mission de pistage, tels un animaux en chasse il ne perd jamais de vue son objectif lorsqu'il décide de suivre les traces d'une proie, ce ne fut que la chance qui sourit au coloré.

Voilà maintenant deux semaines ou presque, quelques jours près et par la fatigue, le faire qu'il est encore plus irrité qu'en temps normal qu'il décida de fermer le bar, pour ce soir, seulement ayant donné comme tâche a son petit frère de le nettoyer de fond en comble, ayant simplement le besoin de ce retrouver seul, de boire, de décompresser. C'est donc assis dans le canapé, une bouteille de fort d'une main, une cigarette de l'autre qu'il débuta la soirée. Rapidement le ciel s'obscurcit, le tonnerre fit lui aussi son apparition, laissant la sinistre ambiance de l'appartement s'amplifier chaque fois qu'un éclair élimine le ciel. Le japonais ne prit pas attention aux bruits ambiants, beaucoup trop absorbés sur son alcool pour entendre le bruit de la sonnette, non ce fut plutôt lorsqu'il entendit cogner ou plutôt abattre son poing contre la porte qu'il leva un regard très curieux en direction de la porte, écrasant la cigarette dans le cendrier alors qu'il ce redressa, empoignant le bâton de baseball qui fut son complice bon nombres de fois, pour ainsi entendre une voix ce faire entendre, celle-ci semblait paniquer, mais, tout particulièrement, il s'agit de la voix de Chisei. Un élan de colère fit donc son apparition, il débarra la porte, l'ouvrit brusquement, empoignant par le collet la pauvre catin affolée qu'il fit entrer dans l’appartement, utilisant son pied afin de refermer la porter et sans même lui dire quoi que ce soit, il le plaqua bien solidement contre-la porter, laissant son arme retrouver le sol et sans plus d'explication il vint lui offrir une droite qui vint atteindre le seul oeil valide du coloré, laissant la colère, la frustration et cette rage qui fut accumulée s'y imprégner.

La poigne de l'homme devint bien moins ferme, comme si ce coup de poing, cette unique et simple agression étant pratiquement suffisante pour lui. Son regard foncé ce plongea dans celui apeuré, déconcerté et rempli de douleur et toujours sans avoir dit le moindre commentaire, il ce rapprocha de lui et le serra contre lui, d'une manière possessive et protectrice alors qu'il glissa ses lèvres dans son cou, afin d'y soupirer avec un ton de voix plus que glauque et cruel.

La prochaine fois, je te tue.

Un sourire ce dessinant alors sur les lèvres du croque-mort, il ce décolla du coloré, sans lui poser la moindre question, ne désirant même pas savoir ou il était, ou sont ses affaires et encore moins ou est l'argent en question, car en venant ici, il a par lui-même pris en compte qu'il doit tout remettre en place, que sa présence dans cet appartement, sous la sécurité de l'ancien yakuza dépend de cela, que c'est en quelque sorte la manière qu'il a de ce soumettre a cette fatalité bien que sa présence ici est déjà une preuve simple et bien explicite de sa soumission. Sans lui donner plus ample attention, il retourna jusqu'au salon, laissant trainer l'arme en bois au sol, prenant tout simplement place sur le sofa, prenant la bouteille afin d'y prendre une bonne gorgée.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-02, 01:18

Nicotine & Corbillard

Soudainement, la porte s'ouvrit et Chisei n'eut le temps d'avoir aucune réaction qu'il fut tiré à l'intérieur par Sakki qui claqua la porte pour le plaquer contre cette dernière juste après. Akamatsu eut à peine une seconde pour commencer à avoir le regard écarquillé avant que le poing de plus vieux ne s'abatte contre le côté droit de son visage, lui faisant tourner la tête avec cette violence. Le Rose se retrouva quelque peu sonné pour le coup, il avait fermé ses yeux bien fort bien que seul le gauche était visible. Il remit sa tête droite quelques secondes plus tard, laissant son regard se faire accrocher par celui de Korosu. Le plus jeune des deux hommes était complètement perdu, son esprit étant totalement embrouillé par l'angoisse depuis des jours, maintenant la douleur et l'incompréhension face à son vis-à-vis qui restait silencieux, qui n'avait plus l'air aussi en colère tout à coup.

Alors qu'il s'attendait à ce que le brun continue peut-être à lui taper dessus ou simplement à ce qu'il le lâche pour le laisser planter là, il se sentit tirer contre son corps, les bras puissants se refermant sur son corps frêle. Chisei n'eut même pas idée de réagir, les bras pendant le long de son corps durant l'étreinte qui lui était donnée. Il ferma les yeux alors qu'il sentait le souffle de son aîné contre la peau de son cou puis il l'entendit parler. Il ne répondit pas, il ne se révoltait pas, ne se rebellait pas, pas une seule seconde. Bien que ses pensées allèrent en un sens : il n'était pas bien certain que Sakki serait assez bon pour le tuer, il se ferait tellement plaisir à le torturer pendant bien longtemps jusqu'à la fin de sa vie. Mais à l'instant, Akamatsu ne se disait pas une seule seconde qu'il recommencerait un jour vu la frayeur qu'il avait eue. Il pouvait sentir l'odeur de Korosu, toujours la même, ce mélange d'alcool et de tabac, mais ce soir-là, il ne trouva rien à redire, il n'avait jamais trouvé cette odeur aussi agréable et rassurante qu'à cet instant-là.

Chisei n'avait aucune idée de ce qu'il devait penser de cette étreinte ferme mais douce en même temps, mais avant que la réponse ne lui vienne, Sakki se détacha de lui et le laissa là, debout près de la porte tandis qu'il allait s'asseoir sur le canapé. Le Rose baissa la tête et se mordit la lèvre, hésitant à le suivre. Ne serait-ce pas un plan du brun pour le mettre en confiance pour encore mieux lui retomber dessus juste après ? Ne ferait-il pas mieux de trouver un toit duquel se jeter maintenant, avant qu'il soit trop tard ? Non, il tenait bien trop à la vie pour ça, il n'était pas assez courageux pour faire une telle chose.

Akamatsu retira ses chaussures, souffrant encore un peu de son poignet sur lequel se trouvaient quelques ecchymoses, faute à une remise en place tardive et par un simple amateur. Le Rose s'avança jusqu'au salon et retira son grand manteau, dévoilant sa tenue bien plus simple qu'à l'accoutumée mais toujours aussi féminine. Son long tatouage qu'il portait sur le côté du ventre, tout près de la hanche était entièrement visible tant le haut était court, de ce côté là, taillé en biais et la jupe taille basse. Il posa le vêtement humide sur le dossier du fauteuil en cuir dans lequel il avait l'habitude de s'asseoir lorsque quelqu'un se mettait dans le canapé, histoire de mettre un peu de distance. Mais aujourd'hui ce ne fut pas ainsi, il s'approcha du canapé et s'assied tout près de Sakki, ne se collant pas à lui mais se tenant tout de même à seulement quelques centimètres de lui. Il replia ses jambes qu'il ramena contre son torse en prenant garde à ce que sa jupe cache ses cuisses puis il se mit à jouer nerveusement avec l'élastique d'une de ses longues chaussettes à rayures noires et blanches qui lui arrivaient juste en dessous du niveau des genoux.

Pendant quelques minutes, il ne regarda rien d'autre que le bord de la table basse, mal à l'aise. Puis finalement il tourna la tête, posant sa joue sur l'un de ses propres genoux pour regarder Sakki qui était en train de boire, ce qui ne changeait pas de d'habitude.

« Je suis désolé Sakki... »

Son orgueil n'était pas assez grand pour qu'il ne le mette pas de côté pour essayer de rentrer plus ou moins dans les grâces de l'ancien Yakuza de nouveau, si tant est qu'il l'ait été au moins un peu un jour. Il avait terriblement besoin de sa protection, de savoir qu'il serait en sécurité avec lui et c'était cet état d'angoisse qui l'avait poussé à s'asseoir aussi prêt de cet homme avec lequel il essaye toujours de mettre de la distance habituellement. Il était terrifié et cela parut d'autant plus quand le tonnerre fit trembler la vitre de par sa force, Chisei sursauta puis attrapa un coussin pour le serrer entre ses bras et baissa la tête pour presque y enfouir son visage.

« Je le referai plus, laisse moi rester s'il te plait... »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-02, 20:52



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Bien que Sakki ce montra brusque et violent au premier abord avec le plus jeune, cela ne durera pas bien longtemps, car cette haine ce transforma en quelque chose de bien différent, une sorte de réconfort, l'appréciation de le revoir près de lui alors qu'il est bel et bien conscient que sans sa présence, il ne peut pas réellement survivre, mais, bien malgré toute cette réalité, il ne peut s'empêcher d'être tout simplement celui qu'il est, l'être sans grande trace d'humanité, sans réelle compassion et encore bien moins de sentiment l'égard des autres, car oui, l'ancien yakuza n'ait qu'au fond le fruit de la déception d'une vie, le résultat d'un père indigne, la création de cet homme qui au final aurait dû être un père pour lui, seulement non il ne fut que son bourreau, l'homme qui transforma sa vie en un calvaire, n'ayant jamais eu d'enfance, rien de normal et le voilà aujourd'hui encore bien pire que son père, un psychopathe. Tout ce que cet homme inspirait chez Sakki c'est la haine, une haine sans fin et ceci encore aujourd'hui il ne peut que ressentir cette colère et cette souffrance qu'il leur a fait subir a lui, son petit frère et leur mère. L'ancien yakuza est aujourd'hui tout aussi alcoolique cet homme, bien plus violent, mais, surtout bien plus inhumain que lui, et bien qu'il ne le remarque pas, la chose est bel et bien imprégnée en lui.

Prenant place sur le sofa, il reprit son verre et recommença a boire, ignorant tout simplement la présence de Chisei, comme s'il ne serait pas présent, comme si rien de tout cela ne ce serait produit, prenant le premier verre qu'il calla, puis un deuxième et un troisième, ceci jusqu'a ce que le coloré prendre place près de lui et bien qu'il ne lui accorda pas la moindre attention, il arrêta ce qu'il fit pour s'allumer une cigarette comme si celle-ci serait suffisante ou bien nécessaire afin qu'il reste calme, que bien malgré tout l'alcool qu'il a bu depuis le début de la soirée. Le voleur précisa qu'il est désolé, chose qui sembla laisser le plus vieux de marbre bien qu'au faite il s'attendait bien a des propos de la sorte, de le voir aussi effrayé, si fragile et nerveux tel un pauvre animal abandonner, comment ne pas être satisfait qu'en faite il soit le seul repère, la seule personne qui lui a semblé de confiance ou bien simplement de réconfort. Puis le tonnerre finit par de nouveau gronder, laisser une nouvelle fois la colère des cieux s'abattre sur la terre. Chose qui ne fit point réagir le japonais qui lui en prend bien plus que cela pour être surpris, sauf que pour le pauvre renard effrayé qui ce trouve tout près de lui, la chose sembla être bien plus stressante, chose qui en temps normal n'aurait point pu l'effrayer bien malgré le stress présent, chose qui fut donc facile a conclure, la pauvre catin ah bel et bien peur des orages et ceci depuis toujours.

Une fois de plus, le tueur a gage ne laissa aucun mot sortir d'entre ses deux lèvres, aucune parole, rien, ce redressant sans lui apporter le moindre regard, fumant toujours la cigarette qu'il avait précédemment portée jusqu'a ses lèvres. Quittant la pièce afin de ce diriger jusqu'a la cuisine, fouillant dans les armoires pour en revenir avec un verre qu'il posa contre la petite table devant le sofa, prenant de cette même faite place sur celui-ci, versant le liquide alcoolisé dans ce nouveau verre, le glissant par la suite vers Chisei, puis il remplit sont verre. Lorsque la bouteille ce posa contre le sol, il agrippa sa cigarette entre son index et son majeur, laissant les cendres dans le cendrier déjà bien rempli, son visage ce tournant finalement en direction de l'autre homme.

Tu sais ce que cela implique.

Qu'il lui répondit finalement, le verre étant comme son acceptation, car oui, s'il boit dans ce verre, il accepte de revenir donc de remettre l'argent la ou elle était, de s'installer de nouveau avec lui entre ses murs, mais, surtout de s'occuper du bar comme il le faisait par le passé, car bien que Sakki fut violent et agressif a l'égard du rose, la chose n'ai rien vis-à-vis ce qu'il inflige aux autres et bien que par moment il ne semble pas s'en rendre compte, il est pertinent de savoir qu'en faite il doit bien le savoir tout au fond de lui qu'il possède en quelque sorte un traitement de faveur.

Tu es en sécurité ici.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-03, 00:08

Nicotine & Corbillard

Chisei resta sagement sur le canapé, à regarder le tissus du coussin qu'il serrait fort contre lui comme s'il était en train d'étreindre quelqu'un pour se rassurer. Il sentit le mouvement de Sakki qui quittait le canapé et entendit ses pas dans l'appartement mais il ne chercha pas à le regarder. Il essayait de simplement se concentrer sur le bruit de ses gestes, d'imaginer ce qu'il était en train de faire. Il lui sembla entendre le bruit de portes de placards mais ne sut pas deviner ce que Korosu y prenait. Mais la réponse ne tarda pas à lui venir puisque le brun était revenu et posait un verre propre sur la table basse. Akamatsu avait relevé la tête pour l'observer faire, l'ancien Yakuza était en train de remplir ce verre, puis l'autre qu'il utilisait depuis tout à l'heure pour boire.

Bien sûr que je sais. pensa-t-il en entendant ce que l'homme lui disait. Evidemment que le Rose savait parfaitement de quoi il était question. Et il s'y plierait. Pour l'instant il lui donnerait raison, mais avant de faire quoi que ce soit, il se disait qu'il serait probablement possible de négocier certaines choses. Ne pas trop en demander tout en cherchant quand même des solutions arrangeantes. Rien de bien méchant. Mais pour l'instant, le plus jeune des deux hommes hocha lentement la tête en soupirant.

« Je le sais... »

Il fixait le verre posé sur la table qui n'attendait que lui. Il n'était pas un grand amateur d'alcool, il n'y trouvait rien de très bon dans le goût, n'était pas habitué aux effets qui le rendaient totalement mal à l'aise. Mais ce soir il avait besoin de se détendre un peu, ça ne pourrait pas lui faire de mal de boire un peu, de se déstresser et de se désinhiber juste un tout petit peu. C'était ce qu'il se disait à cet instant là. Et au vu de sa détresse actuelle, il n'en fallut pas bien plus pour se convaincre de prendre ce verre. Et c'est ce que l'homme efféminé fit ; il déplia ses jambes, laissant ses pieds retrouver le sol puis il se pencha pour se saisir du verre que Sakki venait de lui servir.

« Je m'en remet à toi... » répondit-il aux mots rassurants de Sakki.

C'était carrément étonnant de l'entendre dire une telle chose, ça paraissait gentil. Sakki ne lui disait plus rien de méchant, moqueur ou cruel et Chisei s'en trouvait réellement étonné. Mais il agit comme si de rien n'était, il ne pensait qu'à ce verre qui n'attendait qu'à être vidé pour l'instant. Il le porta à ses lèvres, goûta le liquide et grimaça un peu. C'était déplaisant mais il allait bien devoir faire avec. Il était prêt à le boire si ça pouvait l'aider à faire partir son angoisse et à le faire se sentir mieux. Après tout, s'il y a des tas de gens qui se retrouvent accro à l'alcool, c'est que c'est peut-être un peu magique ? Finalement, pour ne pas avoir à subir le goût ignoble, il décida de boire d'une seule traite avant de reposer l'objet sur la table et de se remettre plus confortablement dans le canapé. Toujours aussi mal après ce premier verre. L'orage ne se calmait pas du tout et ça lui donnait presque des sueurs froides. Il ne savait pas pourquoi ça l'effrayait autant, peut-être avait-il eu un traumatisme lorsqu'il était enfant mais Akamatsu, même grand maintenant, ne s'en était toujours pas remis, il avait toujours peur. Il regarda Sakki en se mordant la lèvre inférieure. Il hésita un instant puis posa sa main sur le bras de l'homme, le serrant légèrement entre ses doigts.

« Est-ce que je peux me rapprocher ? »

Il n'attendit pas de réponse, il n'en eut clairement pas le courage, il posa le coussin contre l'accoudoir du canapé, là où il l'avait pris puis il se rapprocha de Sakki, venant se coller contre le côté de son corps en tenant son bras. Je dois être fou... soupira-t-il intérieurement sans pour autant se reprendre et s'écarter de l'ex-Yakuza. C'était plus la présence de cet homme que l'appartement qui était sécurisant pour Chisei et bien qu'il sache bien qu'il devait être malade pour se sentir en sécurité en compagnie d'un tel psychopathe.

« Est-ce que je peux en avoir encore s'il te plait ? » demanda-t-il d'une voix bien douce.

Il avait presque murmuré et posant sa tête contre le coin de l'épaule du plus vieux tandis que ses doigts glissaient sur la peau tatouée qu'il caressait tendrement sans même y penser, il semblait zapper un peu avec qui il était, quel genre de malheur ce type lui avait fait. Il n'avait d'yeux que pour la sécurité retrouvée lorsqu'il est en sa compagnie.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-03, 19:09



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



L'appartement fut depuis l'absence de Chisei assez sombre, car oui bien que Naoki soit présent, il possède bien malgré tout un caractère bien différent de celui du voleur, car le jeune frère de Sakki semble avoir pris comme habitude de ce montrer bien exemplaire a l'égard de son ainé, voir tels un syndrome du miroir par moment a simplement ne pas prendre la parole puisqu'il sait fort bien que celui-ci n'apprécie point avoir des discussions, tous deux passant le plus claire de leurs temps a simplement boire et fumer, du moins lorsqu'ils en avaient du temps de libre étant donné qu'ils furent plus qu'occuper au bar prisonnier des fonctions qu'occupait le coloré avant qu'il ne décide de partir, et ceci sans laisser grande trace de ses transactions en général. Malgré cela l'appartement resta tout aussi propre et bien rangé qu'avant son départ, car oui, Naoki fut disons celui qui s'occupa bien soigneusement de la chose afin de ne pas donner de raisons supplémentaires pour perdre patience et devenir violent, car bien malgré les apparences, son départ fut assez choquant pour l'ancien yakuza qui a maintes reprises devint violent, de ce faite la chambre du rose y passa, mais, cela il ne le sait pas encore...

Le brun précisa au plus jeune que s'il restait, que cela implique, mais, la chose ne semblait pas déranger Chisei, du moins pour le moment vu son état, ce fut bien le pourquoi qu'il fut surpris de l'entendre même rajouter qu'il ce remettait a lui, chose qui normalement n'aurait jamais eu de forme verbale, car bien que la chose fut évidente lorsqu'il vint le retondre ici, qu'il accepte de rester, son égo doit soit ne pas être bien élevé ou bien ce qu'il a vécu comme angoisse en dehors de ses murs fut probablement assez grand pour qu'il marche dessus avec un tel fracas. Peut-être est-ce aussi le faite que Sakki ne lui porte pas ses commentaires ou bien ses gestes brusque et méchant qu'il a pourtant si bien l'accoutume de lui offrir? Il ne le fait pas parce qu'il n'en voit point l'intérêt de frapper sur le pauvre renard qui ce retrouve au sol, mais, en plus qui est revenue a lui par lui-même et la chose semble bien suffisante pour le plus vieux, du moins pour le moment.

Ce qui surpris le plus le japonais, ce fut cette main qui vint ce glisser contre son bras suite a cet orage qui refit son apparition, de cette question qui sembla telle une illusion alors qu'en temps normal il fait tout, mais absolument tout pour empêcher tout rapprocheemtn entre eux et le voila qui ce blottit presque contre lui a la recherche d'une sécurité. Sakki ne répondit rien, il n'y avait rien à répondre à cela, de toute manière il est déjà contre lui alors bon. Puis a la demande du rose, il ce pencha légèrement vers l'avant, utilisant sa main de libre afin de remplir de nouveau son verre, remplissant le sien de ce même faite et reposa la bouteille qui commence a ce faire bien vide.

Tu vois, tu peux être mignon quand tu veux.

Qu'il murmura alors qu'il jeta un bref regard sur son seul oeil valide, glissant légèrement son regard sur ses joues, les traits de sa mâchoire si fine puis, ses lèvres, le fruit d'un interdit ho combien tentatrice et puis, son corps qui laisse dévoiler une partie de son ventre et de ce tatouage qui jusqu'à aujourd'hui fut inconnu aux yeux du tueur a gage qui détourna alors le regard, buvant cul sec son verre pour ensuite le poser contre la table, reprenant bien confortablement place dans le creux du sofa, gardant toujours Chisei près de lui.

Pourquoi tu es revenu?

Qu'il finit par lui demander, d'une voix stoïque, mais, révélatrice de sa surprise, car bien malgré qu'il sache fort bien qu'ils ont besoin l'un de l'autre, qu'il ne pourrait point survivre sans lui, il ne pensait pas qu'il reviendrait, du moins pas aussi rapidement et pour venir ce placer ainsi contre lui a boire? C'est pratiquement le monde a l'envers, mais, d'un autre côté il n'ai pas si déboussolé que cela, il a simplement besoin d'une logique, de rendre les choses plus rationnelles. Son regard se posa donc de nouveau dans le sien, silencieux.

L’observant tout simplement en silence sans aucune malice présente, sans le moindre désir de ce montrer si cruel envers lui, présentement le brun est apaisé, apaisé par le retour du plus jeune et sous les effets de cet alcool qui ce retrouve être quelque chose qui a toujours su le calmer, du moins au minimum, mais, accompagné avec cette cigarette qu'il fume depuis tantôt, il est très calme. Il prit le temps de détourner le regard un moment, simplement pour éteindre celle-ci, car justement elle touchait à sa fin. Le contact de son corps près du sien est une sensation qu'il trouve si étrange, en faite il est très étrange pour l'homme de tout simplement sentir de tels contacts volontaire et a la recherche de protection que cela lui fait tout drôle, un peu comme cette fameuse nuit ou il fut malade et qu'il s'occupa de lui.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-03, 21:39

Nicotine & Corbillard

Chisei remercia dans ce qui fut presque un chuchotement le brun qui lui avait rempli son verre pour la deuxième fois. Mais c'est tout ce qu'il dit pour l'instant, il ne répondit pas au commentaire du plus vieux qui se mit à l'observer. Mignon, il savait qu'il pouvait l'être, Sakki n'était pas le premier à le qualifier ainsi. Loin de là, même et il faut bien dire aussi que c'est l'effet recherché par Akamatsu à s'habiller ainsi mais aussi à se comporter comme il le faisait. Être mignon a tout un tas d'avantage non négligeables et le Rose l'a compris depuis des années déjà, à force de pratiquer, il sait parfaitement comment on fait. Et parfois, il lui semble bien que ça ne laisse pas Korosu totalement indifférent, peut-être que ça attendrit au moins légèrement son cœur de pierre ? Mouais, faut pas rêver, il est juste trop défoncé pour être méchant si ça se trouve. Après tout, la bouteille semblait avoir pris une sacré claque et ça ne serait pas étonnant qu'il l'ait entamée il y a peu de temps et que du coup ça l'ait bien calmé. C'est même probablement certain, s'il n'avait pas autant bu, Chisei aurait certainement eu une punition bien plus grande qu'une simple droite dans la gueule.

Le Rose ne prit pas son verre immédiatement, il resta immobile et laissa Sakki descendre son verre. Mais sa question ne lui plut pas. Du moins, elle n'avait rien d'offensant, c'était sûr, mais Chisei n'avait aucune envie de s'exprimer sur les raisons qui l'avaient poussé à revenir. C'était trop frais et Korosu se moquerait de lui à coup sûr pour ça. Il n'avait aucune envie d'entendre ses moqueries pour l'instant alors il resta silencieux sur le moment, semblant hésiter. De toute façon, le principal était qu'il est revenu, non ? Le brun n'était pas censé avoir besoin de plus amples explications. Pourquoi faudrait-il lui expliquer les choses ? Pour gonfler un peu plus son ego déjà surdimensionné en lui disant que sa protection est indispensable, peut-être ? C'était déplaisant comme chose à dire, le plus jeune n'avait aucune envie de prononcer quoi que ce soit qui ressemblait de près ou de loin à cette hypothèse.

« J'ai pas très envie d'en parler... » souffla-t-il.

En même temps qu'il parlait, il se décolla de Sakki pour se pencher et attraper son verre. Et il utilisa ce prétexte pour, quand il revint s'installer dans le canapé, se mettre plus à distance de l'ancien Yakuza. Le voleur posa son dos contre l'accoudoir et plia ses jambes. Ce qu'il se permit de faire, c'est de glisser ses pieds sous l'une des cuisses de Sakki pour les réchauffer parce qu'il n'avait pas bien chaud et cela le gardait à une certaine distance. Pourquoi ? Pour ne pas prendre le risque de se faire pousser violemment par le brun parce qu'il serait contrarié de ne pas avoir de réponse. Il ne lui fait pas grand chose à cet homme, Chisei l'avait bien remarqué, alors il anticipait, juste au cas où.

Le deuxième verre passa mieux, il le bu plus lentement. Il était si peu habitué qu'il sentait déjà que quelque chose se passait en lui, quelques petits effets qui embrumaient juste à peine sa tête et qui lui permettait d'être déjà un peu moins stressé. En fait il suffisait d'attendre un peu pour ressentir quelque chose. Mais cela ne l'empêcha pas de continuer à boire tout en regardant Sakki qui semblait bien installé comme d'habitude. On aurait presque dit que rien ne s'était passé, qu'Akamatsu n'avait pas pris la fuite, que c'était presque un soir comme les autres.

« Est-ce que tu pourrais juste te contenter du fait que je sois revenu pour le moment ? » demanda-t-il « Du moins, si l'idée te contente. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-03, 22:22



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Une fois de plus, l'efféminé ce délogea du plus vieux tels il semble en avoir pris l'habitude depuis le début de cette relation, le rapprochement qui c'était faite fut que de courte durée, mais, ceci sans qu'il ne fasse le moindre geste brusque, ce fut plutôt la question qu'il lui posa qui sembla être la cause de ceci et bien que cette question était bien loin d'être agressive a la base, car il ce pose réellement la question bien qu'il a certain doute sur le pourquoi de la chose, mais, cette fois-ci il ne préfère pas mettre la main au feu, il préférait lui demander, comme quoi il ne lui demande pas son opinion bien souvent alors qu'en temps normal il décide pratiquement pour lui ce qu'il pense en le lui imposant. C'est donc avec un certain regard désespéré qu'il le regardât s'éloigner de lui tel un animal effrayé et craintif, celui-ci soufflant qu'il ne préfère pas en parler. Eh puis ce fut lorsqu'il vint placer ses pieds en dessous de la cuisse du plus vieux qu'il y jeta un bref coup d'oeil comprenant bien la situation alors qu'il vint simplement poser sa main contre l'un de ses molets, la lui caressant sans aucune force, sans le moindre contraste, laissant simplement cette main ce montrer douce a l'égard du jeune renard alors qu'il souffla suite aux propos de Chisei suite a ce qu'il est consommé bien lentement le restant de son verre.

Tu es revenue, c'est ce qui importe oui.

Bien qu'il soit sous les effets de l'alcool, qu'il est pratiquement bu toute cette bouteille a lui tout seul au courant de cette seule soirée, il reste pareil très résistant a l'alcool, bien qu'il soit plus calme, que son corps ainsi que son esprit soient réchauffés ainsi que légèrement embrumé par la chaleur et les effets du liquide, il reste qu'il ne désire point s'abattre sur le coloré qui est revenu par lui-même et ceci en bien moins de temps que ce qu'il ne l'aurait crut. Son regard de nouveau porté vers celui du voleur, sa main toujours en train de caresser sa cuisse, il laissa un faible soupire ce faire entendre alors qu'il murmura quelques mots.

Tu sais Chisei...

Puis avant de finir sa phrase, il s'avança doucement vers lui, le ton de sa voix ayant été bien doux, plutôt sincère même et cette fois c'est bel et bien l'alcool qui fut la raison de ce pourquoi, du faite qu'il fut si humain dans ses propos. Son corps ce pencha donc vers celui de l'efféminé, la main sur son mollet ce retirant afin de prendre appui contre le dossier du sofa tandis que l'autre ce glissa  lentement sur son torse qu'il caressa du bout des doigts, telle une porcelaine qu'il ne voudrait pas briser sous la force de ses mains. Ce ne fut qu'une fois qu'il fut pratiquement par dessus lui bien qu'une certaine distance se fasse entre leurs deux corps qu'il termina sa phrase.

Tu m’as manqué.

Qu'il murmura bien doucement comme si le dernier mot fut si difficile a prononcé, de tels qu'il fut pratiquement inaudible, mais, juste assez pour que l'autre homme puisse l'entendre et ce fut donc avec cette même douceur qu'il approcha son visage du sien, bien lentement alors qu'il posa ses lèvres contre les siennes, chose qu'il a bel et bien envie de faire depuis très longtemps, terriblement longtemps qu'il a ce besoin cette envie de pouvoir y gouter de nouveau, mais, ceci sans qu'il ne l'oblige a le faire, sans le forcer a quoi que ce soit. Ses lèvres ce posèrent donc délicatement contre celles de Chisei qu'il frôla peine pour ensuite l'embrasser un peu plus directement bien qu'il en resta bien distant et ce fut lorsqu'il décolla ses lèvres des siennes qu'il porta son regard dans celui du rose, restant tout près de lui alors que leurs souffles peuvent encore ce mêler l'un l'autre, sa main toujours contre son torse a lui caresser légèrement le haut de celui-ci.

Ne me repousse pas.

Qu'il lui demanda presque alors qu'il ce montre tellement sage, si tendre et gentil a son égard et bien qu'il ne comprenne nullement le pourquoi qu'il ce montre aussi patient, si gentil avec lui alors qu'il n'a jamais rien demandé a personne, qu'il n'a jamais demandé la moindre permission, laissant simplement ses envies, ses pulsions, ses désirs ce rassasier selon ses propres et malsains plaisirs et ceci au détriment des autres.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-03, 23:58

Nicotine & Corbillard

Chisei sentit la main de Sakki se poser contre son mollet, le caressant à travers le tissus bicolore qui le recouvrait. Le Rose ne s'en sentit pas dérangé, il avait déjà connu ce type de toucher, pas de la part de Sakki, certes, mais il n'avait pas l'impression qu'il y avait quoi que ce soit de pervers, même si c'était la main de Korosu. Certes, en temps normal il aurait déjà retiré sa jambe pour échapper à cette simple caresse, mais pas ce soir. Ce contact le rassurait, cela marquait d'autant plus la présence de l'ex-Yakuza à ses côtés tandis qu'il terminait son verre.

Les paroles de son vis-à-vis lui semblèrent étonnantes. Alors le Rose lui refusait une chose, une réponse et il ne s'énervait pas ? Il ne râlait même pas ? Il appuyait juste ce que le plus jeune venait de dire et en plus il avait l'air sincère. Rien que ça c'était surprenant pour le voleur. Il sentit la main de Korosu remonter un peu, venant au contact de sa peau imberbe mais il évita de s'agiter sous le toucher chaud de cette main qui démontrait de la tendresse pour une fois. Le Rose se sentait décontenancé par une telle douceur de la part de Sakki qui se montre habituellement si brutal et oppressant envers lui. Et quand le travesti entendit son collègue commencer à parler sans finir sa phrase tout en le voyant se rapprocher, il ne put s'empêcher de sentir comme une angoisse et ce bien malgré la douceur et la lenteur dont il faisait preuve. Ce ne fut pas une aussi grosse nervosité qu'à l'accoutumée, seul un simple pincement à l'intérieur de son ventre, léger mais qu'il ne pouvait pas ignorer pour autant. S'il n'avait pas été à moitié affalé dans le canapé, il aurait probablement eu un mouvement de recul en sentant la main de l'ex-Yakuza contre son torse mais là il ne le put pas. Il se tendit alors juste un peu, écarquillant alors les yeux quand il entendit la fin de cette phrase mise en suspend qui avait attisé sa curiosité. Je lui ai manqué ? Y'a un truc qui cloche, pourquoi il dit ça ? C'est pas son genre de dire ça. pensa-t-il, son cerveau lui semblant penser à mille à l'heure sous les questionnements que les mots lui apportaient. Il fut tellement perdu dans ses pensées à chercher le pourquoi du comment Sakki lui disait ça - car bien sûr ça ne pouvait pas être dit à la légère, juste comme ça, juste sincèrement - qu'il ne vit même pas le visage du brun s'approcher jusqu'à ce que celui-ci ne se retrouve tout près, tellement près qu'il pouvait sentir son souffle alcoolisé s'écraser contre le bas de son visage.

« Euh... »

Il n'eut pas le temps de formuler quoi que ce soit que les lèvres de Sakki se trouvèrent contre les siennes. Son unique œil visible s'arrondissant d'autant plus sous la surprise. Il ne chercha pas à s'en échapper bien que son réflexe ne fut pas de rendre ce baiser à son vis-à-vis non plus. Il se laissa faire, surpris par la douceur de cette paire de lèvres qui embrassaient les siennes, d'abord délicatement, puis plus franchement juste après. Chisei ferma les yeux quelques secondes et ne rouvrit ses paupières que lorsque le baiser fut rompu par celui qui l'avait engendré.

Akamatsu s'apprêta à demander à Korosu d'arrêter et de s'éloigner mais ce dernier parla avant en lui disant de ne pas le repousser. C'était presque le ton de la demande que le brun avait employé pour prononcer ces paroles. Il n'eut alors plus le courage de se montrer ferme avec lui, de l'envoyer paître ou de carrément le pousser pour qu'il ne reste pas aussi près. Chance, il n'était pas venu se coller directement, c'était déjà ça. Mais cela n'aidait pas du tout Chisei a avoir les idées claires. Il ne semblait pas au Rose que son collègue se soit déjà montré aussi doux, aussi peu direct avec lui. Y avait-il une raison à cela ? Il faut tout de même être capable d'avouer que c'est extrêmement perturbant de faire face à un tel comportement qui se trouve être totalement inverse par rapport à celui de d'habitude.

« Pourquoi tu fais ça..? »

Lentement, il osa lever l'une de ses mains pour la poser contre la joue de Sakki sans quitter ce dernier du regard. Il semblait chercher une réponse dans le regard de ce dernier mais son esprit était déjà bien trop embrumé pour cela.

« Je ne comprends pas, pourquoi tu es gentil d'un coup ? T'es pas comme d'habitude, est-ce que tu cherches à me manipuler ? »

C'est certain, ce n'est pas la façon la plus gentille de se montrer reconnaissant envers ce changement positif de la part de celui qui est habituellement plus un bourreau qu'autre chose, mais Chisei ne pouvait s'en empêcher. Il avait du mal à se dire qu'il pouvait y avoir du bon, du gentil en Korosu. Ce dernier ne lui avait jamais montré quoi que ce soit de tel jusqu'à présent alors il se demandait si ce n'était pas juste une façon de tenter une manipulation afin d'obtenir quelque chose de sa part. Quelque chose qu'il demanderait probablement plus tard, une fois le voleur amadoué. Akamatsu pensait reconnaître l'une de ses propres façon de faire, c'était bien ce qui le perturbait. Il n'a pas connu de tendresse sincère depuis bien des années mis à part celle de Yoru mais ça n'a pas duré très longtemps. Et Yoru n'est pas du tout Sakki, ils ne se ressemblent pas le moins du monde.

« Je voudrais encore à boire... » souffla-t-il, embrumé mais pas assez à son goût pour faire face à cette soirée définitivement bizarre.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 00:31



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Sakki ce rapprocha, laissant le moment, l'alcool, ce moment de faiblesse, car oui, selon l'ancien yakuza agir de la sorte n'ai nulle autre qu'une faiblesse, un point faible de pouvoir ainsi agir avec douceur avec une personne, car s'il ressent le besoin d'être doux avec celui-ci c'est qu'a quelque part il désire son approbation, un retour d'appareil et cela implique qu'il est non seulement près a le protéger, mais, ceci en étant influencé par ses émotions, du coup il en devient une arme utilisable contre lui par ses ennemis, par ses propres fautes et c'est bien malgré cela, le faite qu'il a passé la plus grande partie de sa vie a ce refermer, s'éloigner de ce côté humain qu'il ce retrouve ce soir le corps surplombant celui de Chisei a la recherche d'une sensation, d'une chaleur, de ses lèvres...

Le brun dut passer par dessus son énorme égo pour pouvoir dire cela, passer par dessus bien des barrières qui furent principalement brisées par l'alcool et le faite qu'il ce soit sauvé. Certes, le coloré sembla étonné, voire déboussolé vis-à-vis cette situation qui ne sembla pas du tout être prévue, bien qu'elle ne le soit pas tout simplement.Ses lèvres qui ce posèrent contre les siennes sans pour autant qu'il y est de retour, mais, c'était pas a s'y surprendre, le pourquoi qu'il chercha encore une fois a l'embrasser sans succès.

Pourquoi fait-il cela? Cette question laissa un bref soupire s'échapper d'entre les lèvres de Sakki qui détourna le regard sans lui répondre, pourtant la chose est bel et bien évidente, pourquoi lui poser cette question alors qu'il doit déjà en savoir la raison ou bien les possibilités, de savoir que le brun est bien loin d'être un tendre en temps normal, qu'il n'ai point aussi doux et bien qu'il peut être confus par ses actions, pourquoi oser le lui demander alors que ses efforts sont pratiquement surhumains pour lui? L'alcool bouille dans son corps présentement, il a cette envie folle de pouvoir le sentir de nouveau près de lui comme cette fois, cette seule et unique fois ou il fut malade et qu'il vint par lui-même ce blottir, sa peau, la chaleur de ce contact fut réconfortant et agréable, et ceci bien qu'il ne le démontra pas le moins du monde. La main du renard qui ce posa contre sa joue fut une sensation bien agréable, il pressa légèrement sa joue contre cette attention si minime, mais, pourtant nouvelle et si bien apprécier de la part de Chisei alors que le dernier réel contact qu'il lui avait offert fut cette tige de métal qu'il lui avait enfoncé dans le corps sans la moindre pitié. Il ne quitta pas son regard des yeux.

Tu es un imbécile.

Qu'il rétorqua d'une voix légèrement contrariée, mais, surtout sèche lorsqu'il vint lui demander s'il cherchait a le manipuler juste avant qu'il ne rajoute qu'il aimerait bien avoir de nouveau a boire. L'assassin se délogea donc de Chisei, sans même lui offrir ce fameux breuvage qu'il lui avait demandé alors qu'il put comprendre qu'il peut bien se le servir tout seul son verre. Le bourreau ce redressa même du sofa, empoignant son paquet de cigarettes en même temps, s'en sortit une pour la fumer, laissant la douceur de la nicotine enivrer ses poumons, laissant la chose le calmer alors qu'il ne prit pas du tout ce commentaire qui le laissa frustré non pas nécessairement par cette tentative de diversion, par le faite qu'il a légèrement repoussé ses avances, mais, par cette question futile et désagréable qu'il lui a posée alors qu'il sait très bien qu'il est bien loin d'agir de façon aussi fourbe que lui, au contraire il est plutôt du type direct.

Tournant ainsi dos au plus jeune, il continua son chemin jusqu'a la cuisine afin de ce calmer, cherchant pour l'une des rares fois de son existence a contrôlé cette rage qui monte en lui, ayant tellement la simple et facile habitude de tout détruire, de ce défouler comme bon lui semble sans ce soucier des objets, de la valeur des choses, peu importe. Puis ce fut après plusieurs bonnes tirés de nicotine qu'il commença a ce calmer, ce trouvant soudainement vraiment étrange d'agir de la sorte, ne ce comprenant pas lui-même, ne ce reconnaissant même plus...Cherchant tout simplement a mettre la raison sur l'alcool et simplement et unique l'alcool, du pourquoi il ce montre aussi passif et conciliant et bien qu'il s'agisse de Chisei, qu'il a toujours été bien possessif et protecteur envers lui, il n'avait jamais offert de telles attentions. Il écrasa donc sa cigarette dans le lavabo pour ensuite s'accoter contre le rebord du comptoir, ses avant-bras s'y plaçant, fixant simplement le mur droit devant lui, cherchant à calmer sa respiration légèrement saccadée par le refus, l'incompréhension et cette énième cigarette.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 01:16

Nicotine & Corbillard

Et comme cette soirée restait totalement étrange, la réaction de Sakki ne fut pas habituelle non plus. Il est vexé ? Chisei n'y croyait pas. Il avait l'air de ne vraiment pas avoir apprécié les paroles du Rose qui pourtant découlaient totalement de sa logique. Pour réagir ainsi et ne même pas se montrer menaçant, c'était qu'il y avait vraiment quelque chose qui clochait, il n'y avait aucune autre solution. Akamatsu s'attendait à se faire saisir par la mâchoire, à peut-être se voir asséner des paroles bien cinglantes dont Sakki a le secret, mais non : il s'est juste fait traiter d'imbécile par cet homme si agressif à l'accoutumée. Il se mordilla nerveusement la lèvre, déboussolé. Si il est comme ça à chaque fois que je reviens, je devrais peut-être m'absenter plus souvent... Si il lui avait vraiment manqué, est-ce que c'était ça qui rendait Korosu aussi délicat et patient cette fois-ci ? Parce que Chisei se rendait bien compte que si le brun était finalement parti dans la cuisine, c'était très certainement pour ne pas se montrer brutal envers lui. Il ne savait pas pourquoi il en avait conscience mais le plus jeune y pensait fortement. Cependant, malgré ça, il ne bougea pas du canapé. Il se bougea pour atteindre la bouteille qu'il ouvrit puis il porta directement le goulot à ses lèvres pour commencer à boire ce qu'il en restait. Il dut s'y prendre à plusieurs fois mais il la termina, il la reposa parterre, laissa le bouchon traîner sur la table basse et se pris la tête entre les mains.

Putain, pourquoi j'ai fait ça ? pensa-t-il alors qu'il avait l'impression que le canapé était en train de tanguer. Mais malgré l'alcool qui commençait à se répandre partout dans son sang, il ne manqua pas de sursauter à cause de l'orage, bien certainement parce que présentement, il se retrouvait tout seul dans cette pièce.

« Sakki ? » demanda-t-il, plaintif.

Il décida de se bouger de lui-même. Il eut un peu de mal mais il parvint à se lever. En longeant le canapé il renversa la bouteille vide contre le sol sans la casser, il la regarda rouler un instant puis ne fit pas d'effort pour aller la ramasser. Il se reconcentra sur son objectif qui était celui de retrouver la présence du brun tout près de lui pour se sentir de nouveau en sécurité, comme si ce dernier était une protection contre l'orage aussi. Au final pour lui, il n'y avait pas que le canapé qui tanguait, il y avait le sol aussi. Ainsi, il marchait d'un pas mal assuré tel Bambi lors de ses premiers pas mais il parvint à arriver au niveau de la cuisine sans tomber et il s'empressa de venir s'agripper au corps du brun.

« Tu me fais la gueule ? » fit-il avec une petite moue qui ne demandait qu'à se changer en sourire bien qu'il se retenait. « Me laisse pas tout seul... »

Il glissa son bras tout fin autour de la taille du brun qu'il ne lâchait pas du regard. Il posa finalement sa tête contre son épaule en continuant de se cramponner à son corps. Premièrement parce que c'était rassurant finalement et qu'en plus, il avait l'impression que s'il le lâchait il allait se casser la gueule. Là c'était sûr que si Sakki le poussait un peu, le Rose allait forcément finir le cul parterre. Le travesti fixait le tatouage que Sakki porte dans le cou, puis il ferma les yeux, approchant ses lèvres de sa peau pour frôler l'encrage tout doucement.

« Je voulais pas être méchant, reste avec moi s'il te plaît.. » souffla-t-il tout près de son oreille.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 01:47



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Toujours accoté contre le comptoir de la cuisine, il entendit bien attendu cette voix plaintive ce faire entendre, mais, il n'y porta pas plus ample attention, ne laissa même pas de grognement, rien que le silence qui est en quelque sorte brisé par cet orage qui par moment laisse des lumières bien vives faire leurs apparitions au travers des fenêtres, tout comme ce grondement lorsque le ciel tonne afin d'accompagner le bruit de l'eau qui ne cesse de s'acharner contre les vieilles fenêtres. Ce fut lorsqu'il entendit le bruit de la bouteille ce cogner contre le sol qu'il releva son regard en direction du salon, mais, il comprit bien vite qu'il n'y a aucun dégât, Chisei aurait déjà commencé a paniquer pour ne pas que le sol soit tâché par l'alcool, mais, non rien, il n'eut droit qu'a voir le pauvre rose qui semble avoir toute la misère du monde a ce déplacer, chose qui fit lever un sourcil au bourreau qui eu presque un sourire en coin alors qu'il comprit tout simplement le pourquoi il ne boit jamais, le pourquoi qu'il laisse toujours l'alcool bien loin de ses lèvres pourtant si invitante... Il ne la tolère pas et bien qu'il restait pour deux ou trois petits verres seulement dans la bouteille et le voilà déjà parti pour on ne le sait qu'elle monde.

Chisei s'agrippa au plus vieux, celui-ci s'y accrochant bien solidement, chose qui démontra qu'il n'y a pas que son sens de l'équilibre qui est confus, mais, son corps lui aussi qui est tout simplement déséquilibré. Ce redressant légèrement afin qu'il puisse avoir une meilleure prise sur lui, il sentit une main saisir sa taille tandis qu'il lui adresse de nouveau la parole, celui-ci lui demandant premièrement s'il lui fait la gueule, chose qui eu pour réaction un simple soupire alors qu'il lui lança un regard noir, semblable a ceux qu'il lui a si souvent lancés par le passer, car bien que son attitude soit présentement confus et différente et ceci autant par le faite qu'il soit sous les effets de l'alcool et du faite qu'il semble vraisemblablement s'être ennuyé réellement de sa présence et ceci bien que cela il ce le refuse cordialement, il en reste bien l'homme qu'il est, doté de très peu de patience, mais, surtout d'une tendance a ce montrer violent et colérique a la moindre situation qui lui déplait. Le voleur lui demanda de ne pas le laisser seul, chose qui fit de nouveau soupirer l'ainé qui releva un regard en direction de celui-ci, cette petite bouille si peu convaiquante ornée de ce petit sourire en coin qu'il cherche si précieusement a camouflé bien que cela ne soit pas du tout effectif.

Ce fut ses lèvres, lorsque ses lèvres glissèrent contre sa peau qu'il ferma tout simplement les yeux, frissonnant a ce contact alors qu'il pencha brièvement la tête sur le côté, écoutant ses paroles qui furent bien accompagnées par ce contact qui eu probablement l'effet escompté. Il ce redressa, lentement, empoignant Chisei par une hanche pour ne pas qu'il ne perdre l'équilibre, le collant doucement contre le frigidaire alors que son corps rejoignit le sien avec cette même douceur que précédemment, son regard de nouveau plongé sur l'oeil visible de son vis-à-vis, posant sa main de libre sur le dessus du frigidaire.

J'ne pourrai pas résister plus longtemps.

Qu'il lui avoua prenant bien en compte que sa patience a bel et bien atteint sa limite, que ce contact dans son cou réveilla tout simplement le côté lubrique et cette envie de Chisei qu'il a pourtant retenus pendant de si longs mois, mais, ce soir s'en est trop et que cela soit avec ou sans son approbation il va redécouvrir ce corps qu'il a par le passé déjà explorer en vitesse. Sakki ce rapprocha de nouveau ses lèvres des siennes, mais, cette fois le baisé fut directement plus prononcé bien qu'il ne fut pas bestial, ni brut, mais, cette envie fut bien dévoilée alors que son emprise contre ça hanche ce fit un peu plus présente, la main remontant légèrement contre cet espace de peau a découvert vue son haut un peut trop court.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 02:25

Nicotine & Corbillard

Chisei frissonna au contact métallique du réfrigérateur dont le froid s'insinuait dans le bas de son dos laissé à nu par le débardeur court. N'ayant plus trop d'équilibre, voire pas du tout, il n'eut d'autre choix que de se laisser guider par Sakki qui vint à la suite de cela rapprocher son corps du sien. Le Rose fut troublé par ses paroles mais ne commenta pas et de toute façon, bien vite, les lèvres du brun retrouvèrent les siennes, encore une fois. Et comme la fois précédente, Akamatsu n'y réagit pas. Du moins, juste pendant quelques secondes car trouvant ce contact agréable et n'ayant plus trop la tête à réfléchir et ni même à beaucoup penser, il finit par se prendre au jeu et répondre à ce baiser qui lui était donné. Puis comme un miracle, même, alors qu'il sentait les doigts de Korosu qui glissaient sur sa peau, il y mit du sien en venant frôler lentement les lèvres de Sakki avec les deux anneaux en acier qui transpercent et ornent l'un des bord de sa langue. Le baiser avec la langue, c'était certainement ce qu'il avait partagé de plus intime avec qui que ce soit et ce même avec Yoru avant que l'ancien Yakuza ne vienne mettre son grain de sel dans tout ça. Pour l'instant, c'était tout ce qu'il offrait à son collègue puisqu'il glissait sa langue entre ses lèvres pour trouver la sienne et jouer langoureusement avec. Le Coloré n'était plus fichu de penser à quoi que ce soit d'autre que la douce sensation que cet échange lui donnait.

Puis soudainement il posa sa main sur celle de l'ancien Yakuza qui se baladait sur son corps et il rompit leur baiser pour regarder le visage de ce dernier. Le Rose était totalement confus et cela se voyait à l'expression-même de son visage dont les joues étaient rougies par l'alcool.

« J'ai... Je veux pas que tu me fasses mal... » geint-il, le regard suppliant.

C'était tout ce qu'il avait retenu des élans de perversité de Sakki, avec ou sans acte, ça finissait toujours par faire mal. Avec acte c'était le pire. Chisei n'avait aucune envie que ça se reproduise et il semblait tout juste comprendre sur quelle pente il était en train de glisser. Ça lui faisait peur. Moins que durant les autres assauts de Korosu, l'alcool et la douceur de ce dernier aidant mais il craignait tout de même que ça arrive. Le Rose n'était pas un adepte de la douleur, ni de ce genre de chose. Et il avait décrété qu'il n'en avait aucune envie et ce bien malgré la sensation de chaleur qui s'était installée dans son corps.

« S'il te plaît, continue juste d'être gentil mais me fais pas ça... »

Ils n'y étaient pas mais il voyait ça arriver gros comme une maison, il connaissait Sakki, il avait compris le fonctionnement et là il a dit qu'il ne pourrait plus résister. Ça voulait bien dire ce que ça voulait dire, non ? Chisei ne pourrait pas y échapper. Dans son état il ne fallait pas rêver, il ne pourrait même pas se débattre ou essayer de s'esquiver d'une façon ou d'une autre. Il était de nouveau pris dans les griffes de Korosu. Il serra ses doigts sur le tissus du haut du plus vieux, véritablement angoissé à l'idée de devoir sentir de nouveau cette douleur déchirante qu'il avait connu lorsque le brun l'avait violé. Il secoua doucement la tête et posa son front contre l'épaule du plus vieux alors qu'il se demandait vraiment ce que les autres pouvaient trouver à ce genre de choses.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 02:59



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Les choses ce déroulaient si bien, car oui, malgré la retenue qu'il lui démontra au départ, l'échange fini par devenir réel, réceptif le jeune voleur mêlant finalement ses lèvres aux siennes dans un baiser qui fit soupirer de plaisir le tortionnaire qui pressa un peu plus son corps contre le sien, voulant le sentir près de lui, désirant son corps comme jamais il n'avait désirer un corps auparavant et faut bien le dire cela fait déjà pratiquement un an qu'il ce retient, qu'il retient ses pulsions lubrique et charnelle a l'égard du jeune renard qui aujourd'hui semble finalement s'abandonner au sien. L'agréable surprise de sentir la langue curieuse, mais, habile qui vint se glisser entre ses lèvres afin de rejoindre la langue moins pointue du dominant qui laissa les deux jumelles non identiques danser l'une contre l'autre dans l'euphorie du moment, la main de l'ancien yakuza remontant lentement, mais, fébrilement le long de son corps, cherchant encore et toujours plus a exploré cette peau douce et parfaite qu'il convoite, mais, bien rapidement les choses tournèrent au vinaigre, il sentit le baiser ce rompre, une main saisir la sienne et une fois de plus il fut légèrement repoussé. La chose laissa un faible grognement ce faire de nouveau entendre alors qu'il laissa ce long soupire d'impatience faire son apparition, lui qui cette montre pourtant si doux a l'égard du jeune homme alors qu'il pourrait avec une facilité incroyable le prendre, et ceci avec ou sans son consentement...

Ouvrant donc les yeux, il planta son regard sur le visage effrayé et confus de Chisei qui semble confus et gêné par la situation, celui-ci précisant qu'il ne désire pas souffrir, qu'il ne veuille pas ressentir ce mal et bien rapidement il comprit le pourquoi de cette conclusion, faut croire que son échange passé avec lui lui a causé des séquelles, mais, en plus de cela il put en comprendre qu'il fut son premier, chose qui fut bien agréable a constater alors qu'il est bel et bien le seul a s'être approprié le corps du rose, chose qui ne fera que rendre le tueur a gage encore plus possessif a son égard alors qu'il s'approprie intérieurement le rose, ne désirant pas qu'un autre puisse venir jouer sur son terrain et encore moins contre cette peau qui lui donne tant envie. Ce fut donc en détournant légèrement le regard qu'il finit par soupirer légèrement exaspéré par une telle réaction et l'impatience qui commence a se faire bien présente,

soit pas farouche.

Qu'il soupira alors que le japonais lui imposa tout simplement sa présence dans son cou, ses lèvres glissèrent le long de sa mâchoire, finissant leurs chemins dans le cou de celui-ci qu'il embrassa a plusieurs reprises, suivant les frissons de son cou, jusqu'a ce qu'il atteigne une zone plus sensible et ce fut a ce moment qu'il amplifia le baiser, mordillant légèrement cette peau fragile, mais, sensible alors qu'il délogea sa main de cette main qui l'empêchait de poursuivre ses rapprochements, le pourquoi qu'il la glissa dans son dos, ramenant le corps du plus jeune contre le sien, caressant la peau de ses reins qu'il pressait de temps en temps afin que leurs bassins cette rencontre tout en laissant son torse contre le sien, voulant lui offrir de sa chaleur, qu'il puisse sentir cette envie, ce désir qu'il éprouve envers son corps, envers lui.






© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 03:55

Nicotine & Corbillard

La seule envie de Chisei à cet instant précis était de trouver un trou et de se terrer dedans jusqu'à ce que Sakki oublie son existence. Mais bien sûr, il ne fallait pas se voiler la face, c'était quelque chose qui n'arriverait pas. Il ne pouvait pas échapper à cette étreinte chaude et possessive que le brun exerçait sur lui, il ne semblait avoir aucune pitié pour le plus jeune qui était totalement effrayé par ce qui se profilait à l'horizon. Akamatsu reçu une réponse qui pour une fois pour ce soir ne l'étonnait absolument pas. « Ne sois pas farouche » qu'il disait l'autre croque mort au Rose qui ne voyait pas bien l'intérêt d'aller plus loin.

« Ta faute... » soupira-t-il doucement.

Il n'avait jamais eu idée de réitérer l'acte pour comparer ce qu'il avait ressenti lors de sa première fois. Déjà ça ne lui avait jamais fait envie et de plus, ça n'avait aucun intérêt pour lui. Pour un type comme lui qui ne pense qu'à l'argent et à son physique, le sexe est une notion inutile à moins de vouloir se prostituer. Ce qui, bien évidemment en ce qui concerne Chisei, est strictement hors de question. Contrairement à Sakki, son truc n'est pas de se vautrer dans la luxure et le Rose se dit qu'un jour, ce dernier devrait finir par se faire une raison et passer à autre chose avant qu'Akamatsu n'ait idée de se venger de ses assauts en lui clouant les testicules sur une chaise afin d'être tranquille sur ça pour de bon et l'empêcher de nuire pendant un très long moment.

Mais le plus jeune se sentit de moins en moins sûr de lui au fur et à mesure que les lèvres bien dessinées du brun se baladaient contre la peau fine et pâle de son cou. Des doux frissons parcouraient son corps sans qu'il ne puisse avoir aucun contrôle là-dessus. Il ferma les yeux et inclina la tête sur le côté par pur instinct. Sa respiration se faisait plus profonde alors que Korosu trouvait un point particulièrement sensible, Chisei serra alors plus durement sur le tee-shirt de l'ancien-Yakuza, commençant peu à peu à perdre toute volonté.

« Sakki... S'il te plait... » se plaint-il, tentant sa chance de lutter une dernière fois avant qu'il soit trop tard.

C'était d'ailleurs probablement trop tard de toute façon, il sentait bien que le brun avait très envie de poursuivre et le Coloré avait bien du mal à rester hostile aux attentions relativement douces du tatoué.

L'emprise de ses doigts sur le tissus se relâcha peu à peu pour totalement se défaire, ses mains commençait à être curieuses, il les glissa en dessous du vêtement qui couvrait le dos du brun pour pouvoir sentir la douceur surprenante de sa peau comme elles ne l'avaient encore jamais sentie. Contrairement à ce qu'il aurait pu penser, ce toucher ne le dégoûta pas, bien au contraire, il ressentait un certain plaisir à caresser cette peau qui se trouvait être très chaude. Était-ce de là à vouloir aller plus loin ? Il n'en était pas bien certain, mais au moins ça lui permettait de penser à autre chose qu'à son angoisse et à ses craintes, il n'était plus assez lucide pour pouvoir penser à trop de choses en même temps. Ainsi, il laissa ses doigts parcourir ce dos, se demandant à quel point il pouvait être réactif, il appuya ses longs ongles contre la peau, tout d'abord doucement, puis plus franchement, testant les différentes réactions que ça pouvait provoquer chez Sakki.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 17:14



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Sakki ce montre horriblement patient et tolérant a l'égard de Chisei présentement, la pitié étant l'une des grandes causes de ce pourquoi, car oui, bien qu'il ne soit pas du tout du genre a s'inquiéter d'une personne, qu'il ne porte jamais attention aux sentiments ou bien aux désirs d'une autre personne, présentement il voit très bien que le plus jeune ce retrouve au sol, sans défense et complètement déboussolé, le pourquoi qu'il est venu le retrouver alors qu'en faite il est tout autant son protecteur, empêchant qui compte de pouvoir lui faire du mal, de pouvoir lui mettre la patte dessus et ceci tout particulièrement des gens du crime qui eux ne feront pas que l'arrêter, ils en profiteront pour le faire souffrir, lui faire payer cette traitrise qu'il fit au clan avant de le quitter et s'enfuir avec toute cette fortune. Seulement, cette protection a bel et bien un prix, Sakki le protège de tout sauf de lui-même, celui-ci étant son simple et unique bourreau alors cette lame est a double tranchant, car le brun est bien loin d'être un sensible et il ne cette gêne normalement pas pour lui faire subir ses moindres colères, ses envies ou tout simplement sa mauvaise humeur tels une simple poupée. Ce soir les choses sont légèrement différentes, il n'a pas ce désir de domination qu'il a pourtant toujours eu en lui, car le faite que le rose soit revenu a lui démontre clairement sa soumission face a son ainé. L'alcool et les retrouvailles n'aidant point a la cause de l'ancien Yakuza, mais, présentement cette patience commence a s'effriter,ce faire si rugueuse qu'il en serre les dents devant ce refus qui en devient bien frusquant. Il lui laisse, une chance, une dernière chance de s'enivrer sous les caresses puisque bien qu'il refuse, qu'il change d'idée, le plus vieux ne puisse pas s'arrêter, il ait envie de lui, de le posséder comme il le fit par le passé, de lui retirer une fois de plus un peu de cette pureté qui lui reste.

Lorsqu'il lui précisa qu'il est farouche, celui-ci soupira que tout ceci n'ait que de sa faute, mais, bien malgré tout il n'y porta pas la moindre attention, beaucoup trop occupé a dégusté cette peau qu'il a pendant des mois et des mois contemplée patiemment et sagement sans la lui prendre. Ses lèvres ce firent rapidement bien plus envieuse alors qu'il logea celle-ci au creux de cette peau sensible et chaste, le marquant d'un suçon, le marquant comme il aime si bien marquer ses victimes, mais, contrairement a d'habitude ce ne fut pas une morsure, mais, une marque rougeâtre teintée de violet causé par cette marque bien sensuelle.Lorsqu'il pencha finalement la tête sur le côté, il en fut bien heureux de le voir céder, chose qui le motiva, sa langue ce glissant sur cette marque qu'il vient tout juste de lui administrer, son souffle chaud et déjà bien présent par l'impatience et ce désir malsain qui le porte vers la luxure.

S'il te plait? Que désir t-il de plus? Il a déjà ce que l'assassin peut offrir de mieux, une patience phénoménale et ceci sans se montrer violent dans ses mouvements. Finalement il le sentit un peu plus réceptif, ses mains finirent par lâcher leurs emprises contre le tissu du haut du plus vieux, celles-ci rejoignant le bas de son dos, sous le vêtement, chose qui eu un effet bien apprécier, il en soupira légèrement, appréciant de sentir les mains douce et glaciale du jeune renard contre son dos, le parcourras ainsi et pour cause, il en fut rempli de frisson. Ses ongles qui premièrement furent plus doux firent légèrement courber le dos a l'ancien yakuza qui apprécia, mais, lorsqu'il prononça plus cette dite attention, un bref grognement ce fit entendre, non pas ce vieux grognement rempli de frustration habituelle, mais, un désir, une appréciation tels un soupire qui excita Sakki, car bien malgré les attentes de Chisei, il est bien loin d'apprécier les fleurs, la douceur et la beauté de l'acte, il aime cela bien sauvage et brutal telle la bête qu'il est et sera toujours.

Quittant donc la peau pourtant invitante de son cou, il vint effleurer de son nez la mâchoire de celui-ci, finissant son trajet jusqu'a ses lèvres qu'il pressa des siennes, lui volant un baiser plus que chaud, laissant simplement ce désir prendre le dessus, imposant la présence de sa langue entre les siennes alors qu'il logea ses deux mains contre ses reins qu'il empoigna avec un peu plus de fermeté bien contrôler histoire de ne pas être trop agressif et ceci bien malgré lui, ses mains remontant finalement le long de son dospour redescendre vers l'avant de son corps, découvrant ce torse qu'il n'avait encore jamais exploré, délicat, féminin et bien frêle, mais, cela n'empêche point Sakki d'apprécier, il aime bien les petites choses délicates bien qu'il a tendance a les brisés. L'une des jambes de l'asiatique vint ce placer entre celles du rose, pressant légèrement celle-ci contre son entre jambe histoire de le faire réagir, alors qu'il vint de nouveau empoigner ses hanches, glissant légèrement ses doigts en dessous du morceau de tissus tout en y griffant légèrement cette peau qui ne demande qu'a être dévoilé, car oui il ne résistera pas bien longtemps avant de retirer tous ses morceaux de tissus qui ce font beaucoup trop présent.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-04, 20:57

Nicotine & Corbillard

Le Coloré se sentait réellement troublé par la situation qui se déroulait entre eux, depuis bien longtemps maintenant, la présence de Sakki avait tendance à le perturber, son corps aussi, il s'en était d'autant plus rendu compte le soir où ce dernier avait été malade et que le Rose l'avait vu dans sa quasi-totalité, ce corps qu'il aurait du à son avis trouver dégoûtant mais qui l'avait simplement fait rougir. Est-ce que ce trouble aurait pu être le début d'un intérêt pour un corps, une sorte d'attirance qui n'aurait jamais du exister ? Le Rose lui-même ne saurait même pas répondre à cette question, il avait évité de se la poser et était resté borné sur le fait qu'il serait impossible pour lui d'avoir envie d'ébats charnels avec qui que ce soit un jour. Il avait toujours eu un grand contrôle sur lui-même, une maîtrise quasiment infaillible. Mais ce soir, il avait bu et l'alcool lui faisait perdre ça. Ainsi, il sentait son corps se réchauffer peu à peu sous les baisers et les caresses de Sakki et il n'y pouvait rien du tout, absolument rien.

Korosu venait de marquer son cou sans la moindre brutalité cette fois-ci, ce ne fut pas une ignoble morsure mais une succion qui donna à coup sûr une belle marque bien voyante sur la peau laiteuse du voleur qui n'avait pas trouvé la chose désagréable et qui ne pouvait pas s'empêcher de frémir en sentant le souffle chaud du brun contre sa peau humidifiée.

La supplique de Chisei qui voulait tenter de lui demander de le laisser fut totalement ignorée et ce n'était probablement que mieux puisque le Rose lui-même aurait certainement senti une certaine frustration si ces attentions qui lui donnaient une sensation agréable au creux du ventre devaient se stopper soudainement. Lui qui voulait tant se dérober, voilà qu'il se retrouver à vouloir donner une suite à ce moment en compagnie de l'ancien Yakuza qu'il s'appliquait tant à fuir d'habitude. Alors qu'il guettait les réactions de l'homme dont il découvrait le dos, il se rendit compte que ce dernier semblait apprécier les griffures plus que la douceur, il semblait même se sentit d'autant plus excité par elles. Sous l'ivresse, Akamatsu ne trouva même pas ça étrange, il s'en trouva même plutôt amusé et continua de varier les touchers contre la peau de son collègue pendant un moment alors qu'il répondait au baiser que le brun lui imposait, il se joua de sa langue, lui faisant sentir ses piercings qu'il frotta contre elle.

A vrai dire, cela fut jusqu'à ce que la jambe de Sakki force le passage entre les siennes et ne fasse pression contre son entrejambe qui commençait à réagir. C'est vraiment à cet instant là que le Rose prit conscience de son état et qu'il s'en trouva gêné, il ne put s'empêcher de gigoter un peu entre les bras du plus vieux pour fuir un peu ce toucher direct entre ses cuisses qui le faisait trop réagir à son goût. C'était peine perdue : tout ce qui résultait de ces mouvements était des frottements prononcés qui accéléraient son souffle sous la stimulation et le fait de presque perdre l'équilibre alors qu'il tentait de se hisser un peu sur la pointe de pieds pour quitter le contact de cette jambe trop bien placée.

Il laissa tomber l'idée et s'accrocha simplement aux omoplates de Sakki afin de pouvoir prendre correctement son équilibre et il cambra instinctivement son corps pour le plaquer plus franchement contre celui du brun, à la recherche d'un contact agréable, de plus amples sensations qui lui feraient peut-être oublier sa gêne. Mais en attendant, il avait l'impression qu'il faisait un chaud à peine croyable dans l'appartement. Il soupira doucement, ses lèvres étaient restées très proches de celles de l'ex-Yakuza.

« J'ai trop chaud. » râla-t-il comme il semblait si bien le faire sous l'influence de l'alcool.

Il n'attendit pas quoi que ce soit de la part de Sakki pour y remédier, parce qu'on est jamais mieux servi que par soi-même, il retira ses mains du corps du brun et attrapa son propre débardeur pour le retirer de lui-même, dévoilant alors son torse plat, ne possédant aucun muscle marqué, simplement une peau lisse et sans relief avec pour ornement un tatouage en bas et un piercing au niveau du nombril. Mais à vrai dire, il ne laissa pas trop le temps à son vis-à-vis de regarder, il revint se coller tout contre lui et posa ses mains sur ses joues pour reprendre ses lèvres qu'il s'amusa à frustrer du bout de la langue.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-08, 23:26



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Sakki ce laissa complètement perdre devant la nouvelle attitude que lui offre le jeune renard qui contrairement a d'habitude, celui-ci ce trouve tactile, mais, non seulement réceptif aux attentions de l'homme qui normalement est un bourreau pour lui ce retrouve présentement a découvrir ce corps qui fut jusqu'à aujourd'hui si peu réceptif a ce genre de contact et bien que la chose soit ironique, celui qui lui causa une douleur psychologique et physique par rapport a ce genre de comportement est le même que celui qui lui fait redécouvrir ce qu'est le réel plaisir de la chair, l'insctint charnelle et ce désir qui fait réchauffer le corps encore et encore, ceci jusqu'a ce que finalement la chaleur en devienne insupportable, que le corps ne supporte même plus lui-même ce plaisir et que cela en devienne douloureux. L'ancien yakuza ce doute très bien que l'alcool, l'état de stresse ainsi que l'orage joue sur l'état du rose qui ne semble point avoir cette habitude de consommer de l'alcool, depuis qu'il le connait il ne semble jamais avoir remarqué qu'il prit un verre, du moins jusqu'à aujourd'hui. Profiter de cette situation est immorale mais, le brun s'en fiche, il ce fou bien de ce qui est proprement dit correct ou non, il désire simplement profiter de ce moment, de cette ouverture, mais, surtout de ce fruit défendu qui est présentement devant lui faible et complètement soumis face aux caresses expertes qui ce font de plus en plus difficile a maintenir bien qu'il soit patient, qu'il adore jouer, mais, depuis combien de temps le désir t-il, que son corps lui fait envie? Beaucoup trop longtemps et présentement rien ne l'arrêtera dans son cheminement.

Pressant sa jambe bien comme il faut entre celles du plus jeune, il laissa celle-ci faire son travail, mais, bien malgré la réticence de Chisei vis-à-vis cette nouvelle intrusion sur son corps, tout ce qu'il fit fut d'agrandir le plaisir, ce frotter de la sorte pour chercher a fuir ce contact le rendit encore plus réactif, il le vit très bien dans ses mouvements, a cet endroit si soigneusement pressé. Le souffle chaud et accéléré du plus jeune eu comme effet de le rendre plus fébrile encore, trouvant tous ses vêtements de trop et bien qu'il est envie de le posséder, de profiter de son corps il a plutôt l'idée d'en profiter, de le déguster morceau par morceau, voulant lui faire vivre un moment charnel des plus divins, bestial et chaud. Leurs deux torses bien plaqués l'une contre l'autre, leurs lèvres qui s'offrent un échange ho combien agréable et libérateur de cette frustration accumulé qu'il le sentit finalement ce déloger légèrement de lui, sentir ses mains quitter se omoplates firent grogner l'ainé qui lu jeta un regard curieux, mais, lorsqu'il entendit ses paroles, il ne fut que bien heureux de pouvoir percevoir son corps ce dévoiler sous ses yeux qui ne ce gênèrent point pour ce promener sur tout son corps qui ne possède aucun muscle apparent, telle une poupée fragile qui ne demande que de bonnes attentions, de la douceur... La peau pâle et tout simplement parfaite. Ce mordant la lèvre inférieure, il continua de l'observer sans rien dire pendant les quelques secondes qui lui furent offertes et puis, ce piercing si invitant, ce tatouage qui orne si bien le bas de son corps... Les mains du renard ce placèrent contre les joues du plus vieux, le forçant a relever le regard et de ce même faite de retrouver ses lèvres et bien qu'il chercha a le frustrer, il ne lui laissa pas la chance du fait bien longtemps, leurs langues de nouveau l'une contre l'autre, adorant le contact froid du métal qui ce retrouve sur la langue du voleur lorsque les jumelles dansent l'une contre l'autre.

Les mains fermes du tueur se placèrent contre les hanches de son vis-à-vis, celles-ci montèrent lentement, découvrant cette peau douce et parfaite qu'il explora centimètre par centimètre, ne laissant aucune région hors de la portée de ces mains perverse et envieuse de découvrir encore et encore plus lors de cette exploration. Le bas de ses reins, le milieu de son dos, ses épaules puis son torse, son ventre, ses hanches, de nouveau son torse pour finalement poser l'une de ses mains contre l'une de ses billes de chaire qu'il pinça entre son pouce et son index et bien rapidement la température fut tout aussi trop chaude pour Sakki qui ce décolla légèrement de lui, retirant a son tour les morceaux de tissus qui recouvre le haut de son corps, dévoilant de ce même faite son torse carré et légèrement entrainé sans qu'il en soit très découpé, tout simplement masculin alors que la plus grande partie de sa peau est recouverte de nombreux tatouages. Tout comme son futur amant, il ne lui laissa pas la chance de l'admirer trop longtemps, il revint ce coller contre lui, laissant la chaleur de son corps rejoindre celui plus frêle, ses mains ce plaçant de façon bien possessive contre ses reins qu'il griffa légèrement alors qu'il soupira tout près de ses lèvres son prénom comme si ce mot pourrait lui faire prendre conscience que tout ceci est bel et bien réel, qu'il s'offre finalement a lui pour de bon.

La jambe qui c'était placé contre l'entre jambes de Chisei recula légèrement, laissant place a une main qui vint ce glisser contre cette partie de son corps qu'il caressa sans ce montrer discret ou bien patient, laissant franchement sa main empoigner par-dessus le morceau de tissus son membre qu'il caressa de tout son long, et ceci dans le simple et unique but de le rendre encore plus fébrile, de le faire fondre sous ses caresses, voulant le sentir impatient tout comme lui, car bien qu'il n'ait pas encore touché a cette partie de son anatomie, l'envie et la frustration accumulée et ses circonstances... Il est déjà bien serré sous les morceaux de tissus, car jamais il n'a désiré personne comme il a désiré celui-ci.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-15, 23:08

Nicotine & Corbillard

Chisei appréciait carrément de sentir les mains de Sakki se promener contre sa peau, lui qui se sentait révulsé par ça habituellement. D'habitude il lui aurait dit de « dégager ses sales pattes dégueulasses de lui » mais là, présentement, son corps parlait de lui-même et ne faisait qu'en redemander. Pour ce qui est de la volonté propre du Rose ? Elle est probablement partie bien loin, laissant plutôt place à l'ivresse et à la chaleur qui envahi son corps et ce bien malgré qu'il ai retiré son débardeur. Les doigts qui malmenèrent un instant l'un de ses tétons arrivèrent à lui arracher un gémissement auquel le borgne ne s'attendait même pas. Il s'en sentit bien gêné mais évita de commenter, Sakki faisait bien exprès de le mettre dans tous ses états en profitant allègrement de la confusion qui règne dans la tête du pauvre Rose qui n'arrive même plus à penser correctement. Étonnement même pour lui-même, il se surpris à se sentir frustré de sentir le corps de l'ancien Yakuza se détacher du sien. Il lui lança un regard perdu, totalement embrumé avant de l'observer avec une pointe d'avidité dans l’œil tandis que le brun se délestait de son haut. Le Rose eut à peine le temps d'apercevoir ce torse qui n'a jamais pu le dégoûter et ces tatouages qu'il aimait secrètement regarder à de rares occasions. Il ne pu admirer plus longtemps le corps bien fait de Sakki puisque ce dernier venait se remettre contre lui, partageant alors plus amplement la chaleur de son corps. Le voleur trouva agréable de sentir le contact direct de la peau de Korosu contre la sienne, c'était doux, bien chaud et... Excitant ? Oui, excitant au plus grand damne d'Akamatsu qui aurait probablement aimé rester de marbre face aux efforts du plus vieux. L'étreinte que l'ex-Yakuza tenait sur lui avait quelque chose de possessif, de protecteur et même sécurisant et ce bien malgré les attentions malsaines qui animent chacun des gestes de ce dernier. Le travesti n'arrivait même pas à se sentir mal alors qu'il se trouve si proche de celui qui a été bien plusieurs fois son bourreau, qui l'a tant malmené.

Finalement, la pression de la jambe contre l'entrejambe de Chisei s'allégea, ce dernier pensa être libre, mais il comprit bien vite qu'il se trompait puisqu'une main forme vint se saisir de son membre à travers les vêtements. Le visage d'Akamatsu rougit d'autant plus lorsqu'il comprit que Sakki pouvait à présent réellement se rendre compte d'à quel point son érection était grande et qu'en plus il en est entièrement la cause.

« Sakki.. Ta main, enlève la s'il te plait... » se plaint-il, profondément embarrassé et en même temps partagé avec un certain plaisir sous les caresses données.

Il baissa les yeux pour constater la bosse qui déformait sa jupe blanche, empoignée par une grande main tatouée, puis une autre bosse tout simplement comprimée sous le pantalon de Korosu. Son corps frémit à cette vision. Il ne savait pas ce qu'il était censé ressentir à cet instant là. Être gêné, excité, dégoutté ou effrayé ? Il n'en avait pas la moindre idée et sa nervosité se constata au fait qu'il se mit à se mordiller la lèvre.

Lentement, il laissa son regard remonter le long du corps de son vis-à-vis, regardant son ventre ferme puis ses pectoraux légèrement marqués avec, légèrement décalé du centre de la cage thoracique, une trace circulaire. Cette trace n'était autre qu'une plaie superficiellement cicatrisée que le Rose avait causé lui-même. Chisei ferma les yeux un instant et cessa de réfléchir. Quand il reposa son regard sur le torse de Korosu, il se pencha un peu et vint déposer ses lèvres sur cette cicatrice. Doucement, très délicatement, comme une demande de pardon qu'il lui ferait, une demande d'excuse faite silencieusement. Après ce baiser, il y en eu d'autre contre la peau bouillante du brun, il suivit la ligne entre les muscles pectoraux de Sakki jusqu'au cou de ce dernier où il nicha son visage. Il croisa ses bras derrière la nuque de Korosu et s'y accrocha solidement.

« J'ai la tête qui tourne, je vais tomber... »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-16, 17:13



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Qui aurait bien pu croire que les choses se passeraient de la sorte lors de leurs retrouvailles? Probablement personne vue la manière ou tout deux s'étaient disons séparé il y a de nombreux jours de cela, tout fut disposé pour que les deux hommes soient réunis dans une ambiance de violence, de hargne et de haine, mais, le caractère de l'ancien yakuza fut adouci par l'alcool qu'il avait déjà entamé avant que celui-ci arrive, mais, surtout par le simple faite qu'il vint par lui-même sans que l'assassin vienne le chercher par la peau du cul et puis de le voir ainsi ce perdre dans l'alcool, ce montrer si inquiet et presque soumis devant lui ne fut qu'un élément déclencheur qui motiva Sakki a vouloir croquer une fois de plus dans la pomme alors qu'il c'était presque montré gentil avec lui, voir même agréable alors que son instinct protecteu pris le dessus sur son caractère pendant quelques minutes. Présentement une seule et simple idée germe dans l'esprit lubrique et pervers du japonais et celle-ci est mis en pratique, car bien malgré les demandes de Chisei pour qu'il s'arrête, il ne le fit point, ayant atteint un point de non-retour alors que la simple idée de pouvoir s'arrêter a ce stade, ce niveau d'excitation alors que son ba ventre lui cause presque une douleur tellement il a ce désir interdit envers cet homme qui jusqu'à aujourd'hui c'était montré si peu raisonnable a l'égard du croque-mort. Présentement fasciné, complètement hypnotisé par les moindres réactions que lui offre le rose, ses soupires son corps fébrile et brulant, l'incertitude qui ce dessine sur son visage de seconde en seconde, mais, surtout cette magnifique bosse qui c'est formé sous la main ferme et puissante de l'homme qui ne ce gêne point pour lui offrir des caresses.

C'est donc bien plus que motivé qu'il ne ce gêna pas le moins du monde pour continuer de lui masser son entre jambes et ceci bien malgré le tissu qui s'y trouve, son regard ce promenant toujours sur le corps frêle et parfait du jeune renard qui ne demande qu'a être exploré, découvert celui-ci demandant de l'attention et ceci bien malgré les regards et ses dires qui ne semblent pas tout aussi réceptifs que la chaire, son esprit étant bien malgré l'alcool encore assez présent pour prendre compte des choses et d'y imposer son désaccord bien qu'il ne soit pas bien ferme et convainquant. Le voleur sembla vouloir participer de nouveau, son corps ce rapprochant du sien, du moins son visage alors que ses douces et délicates lèvres du plus jeune vinrent ce glisser contre la cicatrice qu'il lui avait lui-même faite il y a quelque temps de ça. Un bref et rauque soupire bien subtile s'échappa d'entre les lèvres du japonais qui apprécia ce contact pourtant banal, mais, ho combien plaisant venant de ce fruit défendu. Une douceur pratiquement inconnue, une sensation bien différente de celles qu'il a maintes et maintes fois connut lors de ses moments de luxure. Les yeux clos afin de mieux apprécier ce parcours qui réchauffe son corps comme personne ne la jamais faite de cette manière. Chisei vint alors rajouter tout près des oreilles de l'ainé qu'il va tomber, que la tête lui tourne et c'est pourquoi qu'il saisit bien solidement les hanches du rose et qu'il le traina lentement vers la table de la cuisine, décollant le corps de celui-ci du frigidaire alors qu'il vint reprendre ses lèvres qu'il dévora avidement. Ce fut qu'une fois qu'il sentit le corps du voleur ce cogner contre la table pour ensuite descendre ses mains contre le joli fessier de son colocataire pour le lever et l'asseoir sur la table en question. Son regard se posant alors dans celui du plus jeune, il laissa un merveilleux sourire se dessiner sur ses lèvres, venant lui mordre la lèvre inférieure, soufflant son impatience contre ses lèvres.

Voyons voir ce que tu caches.

Suite a ses propos, il remonta ses mains qui étaient encore en train de jouer contre le joli fessier bien bombé et ferme de Chisei pour atteindre ses hanches, saisissant de ce même faite le tissu de sa jupe qu'il fit glisser avec le reste du tissu qui s'y trouve, dénudant alors le bas du ventre de celui-ci , délaissant le tissu lorsqu'il atteignit les chevilles du pauvre homme qu'il observa avec un intérêt non dissimulé, le trouvant si beau présentement dénudé. Ne lui laissant pas le temps de répliquer, il vint presser de nouveau ses lèvres contre ses lèvres alors qu'il empoigna franchement le membre du rose qu'il serra entre ses doigts, lui offrant premièrement quelques vas et viens, mais, sans plus, son pouce pressant le gland de son nouveau jouet tandis que de son autre main il le tient par les hanches pour être certain qu'il ne ce sauve pas. Présentement il est impatient sans toutefois qu'il ne puisse pas s'occuper du voleur, car bientôt il ne pourra plus résister a cette envie de le prendre, de ne recevoir aucune attention de la part du plus jeune et a ce moment, il ne pourra qu'être la victime de Sakki qui fera de lui ce qu'il veut de son corps, livré a ses pulsions et désirs charnel et lubrique.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-16, 21:33

Nicotine & Corbillard

Chisei resta fermement cramponné à la nuque du brun pour éviter de tomber. Il sentit Sakki le serrer fermement et il n'eut d'autre choix que de se laisser entraîner par lui et ce jusqu'à sentir quelque chose de solide derrière lui. Il sursauta légèrement à se contact, totalement déboussolé, il ne comprenait même pas quoi il s'agissait. Ce ne fut que lorsque Sakki le souleva pour l'asseoir dessus que Chisei comprit qu'il s'agissait de la table. Il n'y réfléchit pas plus que ça, son regard était une fois de plus absorbé par celui de son vis-à-vis qui vint ensuite lui mordre la lèvre, faisant frissonner le Rose avec ce geste pourtant si peu intrusif.

Le regard du plus jeune s'arrondit légèrement quand il entendit les paroles que lui adressait l'ex-Yakuza. Il n'avait pas pris ça en compte, il n'avait pas du tout pensé au fait qu'il allait finir par se retrouver nu devant lui. Il tenta vaguement et surtout vainement de retenir sa jupe qui descendait, cette dernière ne tarda pas à finir parterre en compagnie du sous-vêtement du voleur. Akamatsu eu à peine le temps de se sentir super gêné que les lèvres du plus vieux vinrent bien rapidement détourner son attention et il ne pu faire autrement que de lui rendre ce baiser, trouvant cet échange avec Sakki de plus en plus agréable. Il se retrouvait à aller contre tout ce qu'il avait dit et communiqué à l'encontre du brun. Il lui avait refusé tout contact physique, les baisers, les touchers en tout genre, il lui avait bien précisé qu'il était dégoûté par son odeur, par ses manies, par son être tout entier. Et à présent, le voilà à apprécier ses baisers ainsi que ses mains qui se promenaient contre son corps, qui lui donnaient d'agréables sensations un peu partout.

Il sentit son érection être empoignée une fois de plus par Korosu mais directement cette fois. Il émit une légère plainte qui fut étouffée par les baiser. Il tenta d'y échapper un peu mais fut fermement retenu par la main du brun contre sa hanche. Le Coloré se retrouva alors à la merci de cette main qui lui faisait subir des caresses qu'il trouvait gênantes mais qui en même temps étaient délicieuses. Tellement que son bassin commença à se mouvoir contre sa volonté, à la recherche de plus amples caresses qui saccadaient peu à peu son souffle tant et si bien qu'il ne pu prolonger le baiser plus longtemps.

« Sakki... » gémit-il, complètement fébrile.

Il glissa ses jambes autour des hanches du brun pour le ramener tout près de lui. Il cédait totalement à la découverte de ce nouvel effet sur son corps, c'était quelque chose qu'il n'avait jamais connu. Ce type de caresses ne lui avaient jamais été prodiguées et pas même par ses propres mains, n'y trouvant aucun intérêt. Cette fois-ci il se laissait aller à cette activité qu'il n'avait jamais, au grand jamais voulu pratiquer. Il fallait croire que le brun était en train de le convaincre. Au moins une fois, sous l'influence de l'alcool, l'ivresse permettant à Sakki de profiter d'un Chisei bien moins hargneux que d'habitude et largement plus réceptif à présent.

Le Rose baissa le regard pour constater de nouveau la bosse qui déformait le pantalon de Sakki. Il se mordilla la lèvre inférieure, hésitant. Puis il posa doucement l'une de ses mains dessus comme s'il était en train de combattre une peur en y allant doucement. A vrai dire, c'était peut-être un peu ça qu'il était en train de faire. Toucher l'engin qui lui avait déjà fait bien mal et qui l'avait dégoutté. Après avoir laissé ses doigts deviner plus amplement les formes de Korosu, il détacha doucement la ceinture puis le bouton et la braguette du pantalon de l'ancien Yakuza. Après quelques secondes de doute, il passa sa main entre les deux couches de vêtement pour laisser ses doigts parcourir encore une fois la longueur de ce membre enflé. Il n'osait pas appuyer ses contacts, il se contentait de ce toucher-là puisqu'il n'était absolument pas certain de ce qu'il était en train de faire. Son autre main vint se loger au creux des reins de Sakki pour le garder le plus près possible de lui tandis que ses lèvres vinrent frôler le long de sa mâchoire.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   2015-02-22, 02:22



Before I kill your mind

Cold wind disappoints me
My nervous bad habit
The vicious circle doesn't stop



Lorsque le plus jeune vint serrer ses jambes autour du corps, plus précisément des hanches de l'ainé un lourd frisson lui éclaitrisa le bas ventre, ce courant électrique ho combien plaisant parcourant autant le bas de ses reins que son échine qui fit en sorte que son membre encore coincé sous les morceaux de tissus ce retrouve a être bien plus impatient que ce qu'il ne l'était, mais, déjà que les choses ce passent ainsi c'est une victoire de la part de l'ancien yakuza qui par les effets de l'alcool qui sont dans le corps du voleur, lui fait découvrir de nouvelles sensations, le vice le plus naturel et équilibré qui existe, la luxure, le plaisir de la chair qui en devient une obsession incontrôlable de la part de Sakki. Explorant son corps encore et encore de ses mains précises et fermes, mais, surtout envieuses et curieuses de découvrir encore et toujours plus de cette peau qui fut tel un fruit défendu jusqu'à aujourd'hui bien qu'il y a quelques mois de cela, voir une année il y prit une bonne bouché bien malgré le faite qu'il n’en avait point le droit, mais, aujourd'hui cette pomme lui est t’offert sur un plateau d'argent, livré aux pulsions malsaine et impure du brun qui ne laissera point cette chance passer, ce fichant royalement du faite qu'il ne soit pas nécessairement conscient de tous ses actes, que l'alcool lui embrume les idées. Le rose ce fait des plus réceptif, très tactile et ceci a croire qu'il ne ce n’était encore jamais procuré un tel traitement, chose qui ne serait point étonnant vu ses réactions vis-a-vis les avances que l'assassin ne cesse de lui faire maintes et maintes fois. Le pouce toujours logé contre l'extrémité bien gonflée de son membre qui est présentement l'esclave des désirs du tortionnaire qui fini par délaisser cette partie afin d'enrouler bien comme il faut ses doigts autour du morceau de chair bien gorgé de sang, chaud et brulant de sensation et ainsi il lui procura un mouvement de vas et viens franc sans toutefois être excessif, voulant faire durer le plaisir, le laisser fondre encore plus, mais, surtout conscient du faite qui'il risque de s'échapper à tout moment vu son inexpérience dans le domaine.

Le regard du plus grand ce posa alors de nouveau sur ce corps, frêle, blanc, sans aucune imperfection alors qu'un sourire presque carnassier se dessina sur les lèvres du plus viril des deux, n'ayant qu'une seule et simple envie, dévorer cette peau, l'explorer de ses lèvres, pouvoir enfin laisser toutes ses idées et ses envies qui ne furent que pulsions refouler depuis tout ce temps ou ils sont tous les deux dans le même appartement bien que oui avant cela il le désirait, mais, le cotoyer a tous les jours sans même pouvoir le toucher sans que cela ce poursuivre de remarques saignantes et farouches de la part du jeune renard qui refusait catégoriquement tout rapprochement quel qu'il soit et que celui-ci soit osé ou non. Sakki est un homme qui prend sans demander la permission a qui que ce soit, il désire, il veut, il le prend au déprimant des autres et ceci bien souvent contre leurs volontés, mais, étrangement avec Chisei, ce ne fut point le cas, oui souvent il poussa les limites, chercha a en avoir bien qu'il ne lui fit pas subir autre chose que des actes de violence et de frustration causée par ses refus, du moins sauf cette fameuse fois. Continuant d'examiner ce corps qui lui fait tant envie, il fut presque surpris de sentir cette main poser ce délicat touché qui se fit contre la bosse qui déforme son pantalon depuis déjà un bon moment. Le regard de l'homme se posa donc dans celui du plus jeune qui lui semblait bien occupé à observer ses propres actions. Patient, extrêmement patient, il ce laissa faire, lui procurant alors de lents et délicieux mouvements de vas et viens afin de laisser son esprit tout aussi embrumer et conflue par les excès du plaisir, chose qui sembla faire son travail puisque lentement il déboutonna et détacha le pantalon de Sakki afin d'y glisser sa main avec une hésitation non dissimule raffine de frôler de la douceur de ses longs doigts bien glacés en comparé a la chaleur de la verge, chose qui fit frissonner de plus belle le tueur a gage qui grogna d'impatience et d'envie au même moment ou les lèvres du novice vinrent s'installer contre sa mâchoire afin du parcours du bout de celles-ci. Doucement il ferma les yeux afin de mieux ressentir ses caresses qui ce font avec hésitation, mais, surtout avec une douceur qu'il n'a point l'habitude de vivre, étant beaucoup plus branché et habitué aux trucks plus sauvage et bestial bien que cela ne lui déplaise pas du tout, bien que pour le moment ses caresses semblent être tel un mirage.

Chisei.

Qu'il finit par soupirer entre ses lèvres dans un soupire rauque d'impatience et d'appréciation ce laissa entendre et par la suite il relâcha le membre bien gonflé de son amant pour faire glisser sa main contre la cuisse qui lui entoure la cuisse de façon bien possessive, car oui, maintenant qu'il lui a mis la main dessus, nulle question qu'il le laisse s'échapper d'entre ses griffes, nulle question qu'un autre puisse lui offrir de tels plaisirs et envies nuls autre que lui. La main remonta lentement vers l'intérieur de la cuisse de son nouveau jouet, le touchant bien fébrilement alors qu'il finit son chemin entre ses cuises contournant son membre afin de frôler son intimité qu'il ne tarda pas a pénétrer avec l'un de ses doigts, maintenant de sa main de libre ça hanche afin de l'empêcher de fuir, sachant très bien que cela va lui procurer des souvenirs qu'il aurait probablement préféré ne pas revivre, mais, la chose est trop tard, maintenant que tout lui est offert ainsi il va prendre et ne le laisseras point ce défiler, non pas maintenant.Son doigt ce mis a ce mouvoir en lui, le préparant a la suite des choses et ceci bien que normalement il ne prépare jamais personne, la chose ce fit naturellement sans même qu'il ne pense a cela bien que le geste va probablement être apprécié, du moins inconsciemment.



© 2981 12289 0
<
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki   

Revenir en haut Aller en bas
 

HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HOT || t'inquiètes j'ai la pêche, j'suis parti en courant ■■ Sakki
» Merde alors, c'était bien lui.. Oui t'inquiètes je te tiens les cheveux. ▲ RAFOU & RORE.
» Clara inquiètes.. attends son ami Michael...
» (+) LENNON-SKY • T'as voulu jouer, t'as perdu mais t'inquiètes j't'aime quand même
» Un lieu crasseux ne me donne pas les crocs t'inquiètes. [Cassio & Call]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TOKYO REBORN :: LE REPOS DU SOLDAT :: Archives :: RPs-